Sasurai no Sekai est un monde où se croisent, se confondent et se confrontent des personnages de quasiment tous les univers de fictions connus. Il vous est libre d'incarner presque n'importe quel protagoniste de mangas ou manhwas, jeux-vidéos ou même de comics. Tous sont envoyés dans un univers unique, mêlant mythologie et folklore d'origine Japonaise, Chinoise ou Coréenne. Débutez tous une aventure unique dans un univers nouveau. Faites évoluer vos personnages pour leur faire retrouver leur puissance d'antan et finalement la dépasser !

Communauté de joueurs de jeux par forum 

Partagez | 
 

 Qui hurle au loup ? | PV John Smith |

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

avatar

~ Malfaisante ~
~ Malfaisante ~


● Disponibilité ● : Oh oui ! Viens me faire mal !
Messages : 53
Date d'inscription : 07/10/2014

Feuille de Personnage
Niveau: 5
Exp:
1/5  (1/5)

MessageSujet: Qui hurle au loup ? | PV John Smith |   Lun 13 Oct - 22:34











Les bois sont calmes. Au plus profond du royaume de Wei; la nature fait régner avec une main de fer sa loi, maintenant les hommes hors de son fief a grand renforts de bosquets sombres, de nuits glaciales et autres enfants qu'elle chérit en les plaçant par dela la chaine alimentaire. Il est un endroit où l'homme ne passe que rarement ; car les bois, denses et resserrés ne laissent filtrer que de rares rais de lumière, offrant alors a l'imagination humaine un terreau fertile pour toutes superstitions. Certains murmurent que des esprits millénaires, liés a la mère nourricière, arpentent les fins fonds des tréfonds de cet abime sans fond. D'autres encore, ne jurent que par les mauvais esprits qui hantent ces recoins isolés. Mais tous s'accordent a dire qu'il convient de laisser ces endroits en paix, et ne s'y aventurent que pour traquer du gibier avec parcimonie ou encore se ressourcer loin de toute trace de civilisation.

Il fut un temps, il n'y a pas si longtemps où ces bois, bien qu'épargnés par l'intrusion massive des habitants du Royaume ; respiraient la vie. Les rongeurs gambadaient, de rares rapaces hululaient lugubrement, comme pour renforcer encore cet esprit de ténèbres. Les quelques rares promeneurs, chasseurs, paysans et ermites appréciaient s'y rendre et cotoyer cette nature sauvage et indomptable.

Mais depuis quelques semaines, le silence s'est abattu. Il se murmure dans les abords des villages avoisinants, qu'une bête inconnue a fait son apparition. Un monstre dont les hurlements déchirent les nuits les plus noires et lacèrent les ames des malheureux qui ont le malheur de les entendre. Une créature n'étant faite que de ressentiment, de rage primaire et de barbarie. Chacun y va de ses petites théories sur l'identité de la chose, mais tous sont d'accord sur le fait qu'il s'agit d'une créature maléfique.

Si quelques courageux villageois ont bien tenté de s'immiscer dans les profondeurs obscures pour y chercher la vérité, nombreux sont revenus en moins de quelques jours, transis par une indicible et effroyable peur. Les quelques rares qui osent parler de ce qu'ils ont vu racontent qu'il s'agit de quelque chose d'immense, au pelage blanc et doré. Une créature qu'ils n'ont pu qu'apercevoir furtivement entre deux rauques grognements. Les rares signes attestant de sa présence ornent les entrailles éventrées de carcasses animale putrescentes ; tandis que les arbres, témoins muets de ces scènes de massacre portent en leur sein les stigmates de pattes aux griffes effilées promettant une mort certaine aux chairs meurtries par leurs baisers.

Aujourd'hui, il est de convention de faire de longs détours pour éviter la zone. Mais quelques rares curieux ... ou inconscients ? Se risquent encore au sein de cet enfer. Quid a la recherche de sensations fortes la où d'autres prient pour le salut de leur âme.

Mais la bete elle, se terre dans une grotte, au plus sombre de l'hideux bois. Hurlant sa colère et sa frustration. Les proies se font rares... et bientot il lui faudrait agrandir son territoire. Peut etre se découvrir au monde après avoir repris un semblant de forces ?

Dans la moiteur humide de sa caverne, une femme blonde découvre ses dents en un sourire carnassier et savoure l'odeur d'hémoglobine qui encrasse l'air ambiant. Oui, il était sans doute temps.

¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤




Actions RPiques





Points de Vie : Complets
Points de Mana: Complets






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

~ Esprit Libre ~
~ Esprit Libre ~


● Disponibilité ● : J'aimerai me faire violer dans les plus bref délais. Merci.
Messages : 133
Date d'inscription : 09/10/2014

Feuille de Personnage
Niveau: 14
Exp:
3/5  (3/5)

MessageSujet: Re: Qui hurle au loup ? | PV John Smith |   Sam 18 Oct - 1:21







Je suis un mage.

Oui j'ai toujours et encore du mal à me faire à cette nouvelle génialissime. C'est encore mieux que de recevoir sa lettre de poudlard à onze ans. Je vis dans un monde de donjon et dragons, et je suis la classe la plus épique possible. En outre, j'ai des capacités d'invocateurs. Oui oui, j'invoque des monstres pour se battre à ma place. Enfin, je crois. Je me suis fait taper dessus quand j'ai commencé à essayer mes invocations. Faut croire que les gardes ont quelques niveaux de plus que moi, ils m'ont bien cabossé.

Je décide donc de continuer mes expérimentations dans la forêt que j'aperçois. Une forêt bien sombre. Bizarrement, je ne croise absolument personne dans le coin, comme si le lieux était hanté, ou en tout cas évité. Etrange non ? Après tout, c'est juste une forêt. Sombre. Et je crois apercevoir des silhouettes bouger dans les ombres. Des yeux m'épier. Bah, mon imagination féconde sans doute ! Mon jet de perception ne détecte rien, et je suis quasi certain d'avoir au moins fait un 18 sur mon jet de dès.

Bref, je m'installe dans une clairière pas très éclairée et j'ouvre mon bouquin à la page du bestiaire. Dragons, voleurs, pnjs, elfes... Cela me fait saliver. Toutefois mon regard est attiré par autre chose. La base de la base. La fondation de n'importe quelle aventure. J'ai nommé : des gobelins. Non pas des kobolds, ils sont un peu trop restreint aux royaumes oubliés. Les gobs, par contre, sont des souffres douleurs universels. Je suis tellement plongé dans la lecture de leurs statistiques que je ne fais même pas attention au hurlement que j'entends dans les alentours.

"Ha ! Gobelins, ô créatures maudites de tous les jeux de plateaux et de toutes les plateformes vidéos, petites peaux-vertes, je vous invoque !"

Je prends une pose magnifique, avec mon grimoire devant moi, pour accompagner mon mouvement. Des volutes de fumée arrivent de partout. Elles dansent, virevoltent, et se concentrent jusqu'à prendre forme. Elles deviennent des humanoïdes aussi moches que difformes. Ma première petite horde de gobelins ! Ils sont habillés de peaux, de pailles, de boues. Ils sont armés de bouteilles, de pieux taillés, de pieds de chaises. L'un d'entre eux se tourne vers moi.

" Boss !"

Ils me regardent. Et derrière leur difformité, je les trouve... trop mignon.

Oh mon dieu, des gobelins rien que pour moi.
¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤




Actions RPiques





Points de Goblins Rouges : Complets
Points de Gobelins Bleus : Complets - 100

Points de gobelins Verts : 42






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

~ Malfaisante ~
~ Malfaisante ~


● Disponibilité ● : Oh oui ! Viens me faire mal !
Messages : 53
Date d'inscription : 07/10/2014

Feuille de Personnage
Niveau: 5
Exp:
1/5  (1/5)

MessageSujet: Re: Qui hurle au loup ? | PV John Smith |   Jeu 30 Oct - 10:04

















" Qui donc erre ainsi dans mes bois ... ? "

La voix, féminine et suave, douce bien que menaçante, résonne dans les fourrés tandis qu'une chevelure blonde s'extirpe avec douceur du bosquet. Haute de 2 mètres et habillée d'un simple manteau de fourrure cachant une poitrine opulente sous un simple soutien gorge, griffée d'un magnifique jean slim délavé aux coutures apparentes d'un grunge du plus bel effet et juchée sur des bottes Louis Vuitton, une beauté Eurasienne typique des contrées de l'Oural se tient le nez devant l'individu qu'elle jauge derrière des lunettes de soleil roses.

Le flair de la jeune femme n'avait donc pas menti; et quelque chose s'était bien aventuré en plein coeur de son territoire. Une bien belle preuve de courage... ou de témérité, sachant que les villageois originaires de la région eux memes évitaient soigneusement ces bois. Pis encore, les prédateurs l'avaient peu a peu déserté, sentant la présence d'une créature encore plus féroce et plus dangereuse que naturelle. Au fil du temps, la Louve garou s'était persuadée qu'il était temps d'agrandir son terrain de chasse en allant, pourquoi pas, dévorer quelques chairs humaines ?

Mais aujourd'hui le vent lui avait apporté un fumet agréable. Une fragrance que ne partageaient pas les habitants de ce monde, mais qui venait d'ailleurs. Comme un plat exotique en somme et, excitée par cette promesse de repas, la femme s'était mise en mouvement a a recherche de son origine. Qu'elle ne fut pourtant son étonnement lorsqu'en l'espace de quelques secondes, son délicat fumet 4 étoiles s'était changé en méchoui de seconde zone servi dans un établissement a l'hyginène douteuse. Un parfum écoeurant s'était manifesté, coupant l'appétit de la jeune Louve. Par curiosité, elle décida tout de même de se rendre a la source de cette infection et l'observait a présent : un jeune homme entouré d'une pleiade de petits bonshommes verts ... moches ... et sentant la charogne.

" Nom de ... quelle infection. MAIS QU'EST CE QUE VOUS FOUTEZ ICI ??? "

Sur ces mots la jeune femme se tint par un arbre a portée, retenant difficilement un haut le coeur. Son flair lupin était bien plus qu'incommodé par ces choses pour le moins... atypiques.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

~ Esprit Libre ~
~ Esprit Libre ~


● Disponibilité ● : J'aimerai me faire violer dans les plus bref délais. Merci.
Messages : 133
Date d'inscription : 09/10/2014

Feuille de Personnage
Niveau: 14
Exp:
3/5  (3/5)

MessageSujet: Re: Qui hurle au loup ? | PV John Smith |   Dim 2 Nov - 0:09















Quatre gobelins devant moi.

Un sur mon épaule, à l'air pensif. Il regarde ma main tout en se grattant la tête. La force n'est pas avec eux, non on peut pas vraiment le dire ça en effet. Moi même j'essaie de leur parler avec clarté pour faire passer le message. Assit en tailleur, j'arrive à leur niveau et je les regarde dans les yeux. Bon, pas tous, ils bougent pas mal. Ils sont agités. Ils n'ont pas l'habitude de l'activité que je leur fait faire.

La voix d'une inconnue me fait sortir de mon explication. D'un seul mouvement, tous les yeux de la clairière se braque sur elle. Les miens, ceux des gobelins. Directe, j'estime l'interlocutrice. Grande. Très grande. Mais elle a une classe infinie qui se dégage d'elle. Genre femme fatale. Des comme ça, y'en avait pas dans mon lycée. Ni même dans ma petite fac pourrie. Non, elle, c'est une BOMBE. Un paquet de C4 dans un corps de rêve. Mes hormones ne font qu'un tour, et je lui décoche mon sourire spéciale tombeur - je me suis entrainé dessus devant un miroir des heures entières.

"Là ? Présentement, j'apprends à mes p'tits gobs la bataille corse et... NON GRUMSH ! PAS MANGER LES CARTES ! SALE !"

Profitant que je lui tournais le dos, il a effectivement décidé de foutre ses cartes en bouche. Il me regarde et sourit. J'aperçois la reine de coeur machouillée et remplie de bave. Faîtes confiance aux gobelins pour faire des crimes de lèse-majesté sans même s'en rendre compte ! Les autres gobelins se retournent dans sa direction et lui jette un regard genre "Hooo il a fait une groooooosse bétise". Je l'attrape par le bras et je lui file une bonne taloche.

"Vilain vilain gobelin ! Et non Klutarp, on ne se jette pas les cartes à la figure !"

C'est Luciferu-machin qui à du lui donner cette bonne idée tient ! Mes cartes sont éparpillées dans toutes la clairière. Je lache Grumsh et je fais un signe à cet iconoclate à la carnation verte d'arrêter son numéro de cirque, il y a assez de clowns dérangés dans la région.

"Mais Boss... Dans bataille Korsse... Y'a bien bataille ? Mais ils sont bizarre ces Korsses, les cartes ça fait pas très mal."
"Ou peut-être qu'il faut tuer son adversaire en le regardant très très fort ?"
"J'ai déjà essayé sur toi. Tu as une haleine de mort mais tu vis encore un peu trop à mon goût..."

Je me frappe la tête avec ma main. Il fallait que je tombe sur une invocation de gobelins philosophes, évidemment. J'en ai presque oublié mon étrange visiteuse. Je me lève et je lui fait face, du haut de mon mètre soixante-dix... Soit Deux bonnes têtes de moins qu'elle. C'est une géante ! Mais elle reste très très bien proportionnée. Oh oui. Je redécoche mon sourire spécial tombeur.

"C'est pas gagné. Mais au fait, j'en oublie mes bonnes manières. Je m'appelle John. John Smith. Aurais-je la chance de connaitre le nom de la beauté qui me fait face ?"





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

~ Malfaisante ~
~ Malfaisante ~


● Disponibilité ● : Oh oui ! Viens me faire mal !
Messages : 53
Date d'inscription : 07/10/2014

Feuille de Personnage
Niveau: 5
Exp:
1/5  (1/5)

MessageSujet: Re: Qui hurle au loup ? | PV John Smith |   Dim 2 Nov - 1:26

















" Nnnngh... "

Décidément, l'odeur était insoutenable. Comme elle l'avait soupçonné, l'origine de la tambouille olfactive qui irritait son précieux flair émanait de ces petites choses informes et visiblement pas très futées qu'il appelait "gobelins". Tout en gardant la main sur son auguste nez, la jeune femme fixait avec un oeil dubitatif laissant deviner un certain dégout pour ces choses répugnantes et inutilement bruyantes qui s'égayaient joyeusement dans la clairière, visiblement sous la protection de ce jeune homme. Si Reiko écoutait le dénommé John Smith d'une oreille distraite, elle ne put s’empêcher de remarquer son accoutrement décidément aux antipodes même de ce qui se faisait en ces lieux. Il était a présent certain que ce jeune garçon n'était pas de la région, et il devait avoir emmené avec lui ces choses ; étant donné que la femme n'eut jamais eu affaire a elles. Sans quoi elle s'en serait certainement souvenu avec un haut le coeur des plus marquants.

Détachant son regard des petits bonshommes, elle les posa sur le jeune garçon qui souhaitait visiblement faire la conversation. Sous sa main toujours bloquée dans une vaine tentative pour refréner les assauts olfactifs, la blonde eut un sourire amusé. En temps normal, elle aurait sans doute déjà tenté de le dévorer séance tenante ; mais la présence de ces petites choses en ces lieux lui avait ôté toute combativité. Au contraire même, la jeune Lupine ne songeait qu'a déserter les lieux. Néanmoins, les conversations dans ces lieux étaient suffisemment rares pour qu'elle s'autorise un petit écart vis a vis de ses habitudes. Elle décida donc de le reprendre sur un point.

" Sans vouloir t'offenser... John. Je te trouve bien maigre pour enseigner la bataille a qui que ce soit, tu devrais... t'engraisser un peu et prendre de la masse. Un coup de vent pourrait t'emporter. "

La demoiselle ne put retenir un gloussement amusé, qu'elle renchérit derechef:

" ... d'un autre coté, je suppose que ce sont des adversaires a ta ... mesure; en tout cas physiquement parlant héhé. Enfin... appelle moi Reiko. T'es pas d'ici toi non plus hein ? Alors je vais te donner un petit conseil, entre expatriés : essaye d'éviter cet endroit le plus possible. Il y a des rumeurs sur quelque chose qui rode. "

En lachant ses mots, Reiko fit un signe de tete sur sa gauche, intimant a son interlocuteur de détourner son regard sur un point, caché a l'orée des bois. La, sur un arbre centenaire, une immense trace de griffe lacérait le tronc sur toute sa largeur. A voir la taille de la patte ainsi que la profondeur des sillons, la créature a l'origine de cette balafre n'était guère amicale, sans doute un prédateur féroce. Intérieurement, la femme de l'Est sentait une chaleur amusée naitre. Pourrait elle mener ce petit en bateau ?  





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

~ Esprit Libre ~
~ Esprit Libre ~


● Disponibilité ● : J'aimerai me faire violer dans les plus bref délais. Merci.
Messages : 133
Date d'inscription : 09/10/2014

Feuille de Personnage
Niveau: 14
Exp:
3/5  (3/5)

MessageSujet: Re: Qui hurle au loup ? | PV John Smith |   Dim 2 Nov - 3:21















Ses yeux, ses mimiques étranges... Etait-elle intéressée ? Je n'ai jamais été très doué pour décrypter le body language, et je peux me tromper. Toutefois, tous mes sens me disent qu'elle craque entièrement pour ma belle chevelure et ma musculature super-développée. Je passe une main dans mes cheveux, profitant du geste pour mettre en évidence mes biceps et je regarde l'arbre qu'elle montre.

Hum. Griffes sur de l'écorce. Dans mon monde à moi, c'est un signe territorial des ours enragés ou des ours-garou. L'un et l'autre sont quand même des monstres plutôt balèzes. Me faudrait vingt fois plus de gobelins pour en arriver à bout. D'un autre côté... mes gobs peuvent servir de diversion et de chair fraiche. Faire une sorte de mur vivant ou d'appât. Oui, je ne risque pas grand chose. Je hausse les épaules et je m'approche de la sublime créature.

" Et laisser une si jolie femme seule dans un endroit aussi dangereux ? Quelle mauvaise idée..."

En outre, c'est bien connu. Les MJ ne font jamais de rencontres aléatoire au-dessus du niveau des aventuriers. Ou alors ils leur laissent l'occasion de prendre la fuite. Soit je n'ai aucun risque de rencontrer le/les monstres liés à ces griffes sur l'écorce. Je m'arrête un instant avant de considérer la logique de ma réflexion. Hum, c'est entièrement logique, je peux continuer.

"Nous pourrions te raccompagner jusqu'au village le plus proche, ô belle Reiko. Tu es... arrivée... quand cela ? Sais-tu pourquoi nous avons été appelés ?"

Mes gobelins commencent à s'ennuyer et font des combats de luttes au sol. J'entends un bras se briser dans un bruit assez caractéristique. Je soupire. Je crois reconnaitre les cris de douleur d'Aspik parmis les rires de ses congénères. Au moins il n'y a pas encore eu de morts, je crois que c'est un peu un miracle quand même. J'ignore la longévité des gobelins dans les autres mondes. Ici, elle est de l'ordre de la demi-heure. Les mamans gobelins doivent vraiment faire le boulot le plus difficile de la terre.

"Et puis tu ne devrais pas te soucier de moi. J'en ai vu des batailles, je suis relativement capable. La taille ne fait pas tout, il faut savoir se servir de son corps. Et de sa tête."

Certes, des batailles sur plateau ou sur jeu vidéo, mais j'ai amassé suffisamment d'heures sur street fighter pour m'y connaitre un peu en art martiaux Fuhaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa ! Et puis, je suis un mage. Un super invocateur ! Un jour j'invoquerais même un dragon, je suis certain.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

~ Malfaisante ~
~ Malfaisante ~


● Disponibilité ● : Oh oui ! Viens me faire mal !
Messages : 53
Date d'inscription : 07/10/2014

Feuille de Personnage
Niveau: 5
Exp:
1/5  (1/5)

MessageSujet: Re: Qui hurle au loup ? | PV John Smith |   Mer 5 Nov - 1:58

















" Hm "

La jeune femme afficha un sourire en coin a la tirade de son interlocuteur. La confiance et cette petite dose d'insolence qui émanait de lui apportait un certain regain de fraicheur dans ces bois mornes et presque sans vie du fait de son oeuvre prédatrice. S'étant a présent plus ou moins faite a l'odeur, Reiko s'autorisa a baisser la main qui lui servait de vaine protection, dévoilant de fines lèvres au dessin ravageur couleur peche, s'étirant sur un sourire digne des égéries de grandes marques. Dévoilant un sourire aux dents parfaites malgré des canines imposantes, la femme des contrées glaciale passa sa main dans les cheveux du jeune garçon, ébouriffant farouchement sa tignasse.

" Tu dois te douter que je ne suis pas totalement sans défense hein ? Comme toi, j'ai quelques subterfuges qui remplacent une armée... euh, une épée pardon. Ma langue a fourché. "

Cette sensation de contact humain avait quelque chose... de différent. Ces dernières années, avant son arrivée dans ce monde inconnu, la Lupine n'avait connu que l'ivresse des combats, la satiété de la chair frissonnant de vie dans son palais et l'indicible liberté d'une vie en autarcie. Depuis quand n'avait elle plus discuté paisiblement avec un représentant humain sans lui déchiqueter la jugulaire avec les dents ? La blonde elle meme n'en avait plus aucun souvenir, mais la sensation se diffusant au gré de son esprit, se voulait quelque peu... rassurante.

Gardant son sourire amusé, la femme posta ses deux mains sur ses hanches, fixant, derrière ses roses lunettes, le regard charmeur de John.

" Je ne suis pas la depuis très longtemps, et... je dois avouer avoir un peu de mal a me faire a cet endroit. La d'où je viens, il ne fait pas aussi chaud. Au moins, je ne risque pas de mourir de faim avec le gibier que l'on trouve dans le coin. Du reste, je n'ai quasiment jamais quitté cette foret. Je fais corps avec la nature et elle me le rend bien. Les Hommes ne sont pas vraiment la meilleure compagnie a mon sens. "

Sur cette réflexion, elle jeta un coup d’œil aux créatures vertes qui s’ébattaient joyeusement dans la mousse humide des bois; jouant a se tordre et a gambader plus ou moins violemment entre eux. En d'autres circonstances, la jeune femme aurait sans doute apprécié la compagnie de ces petites choses amusantes... bien que visiblement d'une intelligence limitée. Puis, en les voyant s’entre tuer, une lueur taquine traversa les yeux de la femme, ravivant de plus belle son sourire carnassier.

" Que dirais tu de me montrer ce que tu sais faire ... John ? Et je te prouverais de mon coté que je suis bien capable de me défendre seule héhé. "

Mais cette lueur au fond de son regard cachait quelque chose de plus sombre... une aspiration bien plus primaire qu'un simple échange de bon procédés. Car si la faim la tenaillant s'était rabrouée face aux fragrances de ces créatures, elle affluait a nouveau, se glissant pernicieusement au fond de sa gorge bouillante. Elle avait soif de sang.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

~ Esprit Libre ~
~ Esprit Libre ~


● Disponibilité ● : J'aimerai me faire violer dans les plus bref délais. Merci.
Messages : 133
Date d'inscription : 09/10/2014

Feuille de Personnage
Niveau: 14
Exp:
3/5  (3/5)

MessageSujet: Re: Qui hurle au loup ? | PV John Smith |   Mer 5 Nov - 20:18














Mon interlocutrice sait se défendre. Selon ses dires. Une sorte d'hermite qui fuit la compagnie des hommes et qui vit dans les forêts. Je hausse un sourcil.

"Je fais corps avec la nature..."

Je murmure tout bas pour moi-même.

"Moi je suis plutôt de nature à me faire son corps..."

Le restant, c'est une demande. Une preuve. Elle veut que je montre ce dont je suis capable ? Elle veut une sorte de duel ? J'ai pas mal entendu ? C'est étrange. Mais cette beauté me charme, m'ensorcelle moi et mes hormones de geek en puissance. Je me tourne vers mes gobelins. Je n'ai pas envie qu'ils souffrent, et comme ils sont un peu fragiles, ils risquent de mourir face à la beauté géante. Quant à la magie... Non, je crains de trop lui faire mal. Un éclair traverse ma tête. J'ai une super idée. Je souris à l'intention de mes gobs.

"Oh ? You heard the lady boys !"

"Qu'est-ce qu'il dit ?"
"Il parle une deuxième langue ? Le boss est trop cool..."
"Je t'aime boss !"
"Toi, t'es bizarre..."

Je leur fait signe de prendre place tout en tournant autour de la nouvelle venue. Je saisis mon grimoire et je l'ouvre devant moi. Le vent s'engouffre dans ses pages dans un bruit délicieux. Je tournoie autours d'elle alors que des ombres se soulèvent du sol et que ma magie se concentre.

"Cela mérite une véritable audience. Goblins, goblins. Venez à moi, faisons de ce combat une véritable... corrida !"

De toute part de la forêt, des formes diffusent d'ombres, de ténèbres, de cendres, de poussières fusent et s'affinent. Des gobelins apparaissent aux branches, sur les rochers, dans les buissons. Une masse grouillante, puante qui scande "Boss boss boss !" dans un rythme effrêné. L'audience est là. La scène est prête. Le spectacle va bientôt commencer.

"Les poings, ce n'est pas ma spécialité, mais je ferais une exception pour toi, bellissima."

Je retire mes vêtements du haut, laissant apparaitre mon torse nu. Et quelques muscles. Mine de rien, je suis nettement plus musclé dans ce monde-ci que dans le précédent. Sans pour autant être un champion olympique de judoka, je pense être déjà du niveau d'un athlète professionnel. Je m'approche d'elle en posture défensive, un sourire aux lèvres.

"Les femmes d'abord..."







Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

~ Malfaisante ~
~ Malfaisante ~


● Disponibilité ● : Oh oui ! Viens me faire mal !
Messages : 53
Date d'inscription : 07/10/2014

Feuille de Personnage
Niveau: 5
Exp:
1/5  (1/5)

MessageSujet: Re: Qui hurle au loup ? | PV John Smith |   Jeu 6 Nov - 1:33
















BLACK LAGOON OST - RED FACTION

" hahaha ..."

Reiko laisse échapper un petit rire amusé tandis que son interlocuteur s'adresse a ses gobelins. Le jeune garçon était tombé comme un jeune louveteau dans un piège. Il ignorait encore les douleurs qu'il endurerait, la peine qu'il ressentirait tandis que, ruisselant de sang et a l'agonie, il sentirait les crocs carnassiers de cette nymphe des bois sombres lui dévorer les entrailles... vivant. Jubilant déja a l'idée de son futur repas, Reiko fut soudain interrompue dans ses reveries par la une sensation qu'elle n'avait plus connu depuis bien longtemps. Car, alors qu'au bout de quelques phrases échangées avec son contingent John sortit un vieux livre poussiéreux, il déchaina en une fraction de seconde ses pouvoirs cachés.

Et en un battement de cils, la femme se retrouva encerclée par une armée de petits bonshommes verts, hurlant et beuglant comme une foule de hooligans au cours d'une rencontre sportive. Abasourdie par cette démonstration, Reiko en reste coite, promenant son regard alentours alors qu'une pernicieuse sensation lui étreint les entrailles. Un sentiment longtemps étouffé par des années d'une dominance totale par son environnement et sa nature. De l'inquiétude ? Oui, elle percevait en elle ce frisson désagréable lui enserrant le coeur et le torse. Ce garçon avait des pouvoirs étendus. Si elle avait blagué, prétextant pouvoir remplacer une armée ; lui démontrait la capacité d'en créer une. Une vraie armée contre qui elle n'avait que bien peu de chances de s'en sortir.

Qu'était donc que ce gamin en vérité ? Et alors qu'il retirait ses vêtements, l'enjoignant a ouvrir les hostilités, la sensation disparu aussi vite qu'elle ne s'était glissée dans sa raison. NE restait plus a présent qu'une véritable excitation. Celle du traqueur, cette folie des grandeurs ressentie par les proies acculées. Car il fallait se rendre a l'évidence : elle n'aurait que de maigres chances d'échapper a toute une armée aux ordres d'un adversaire belliqueux. Tandis qu'il se mettait sur la défensive, la blonde rétorqua, avec bien moins d'assurance dans la voix ; mais bien plus d'attentes.

" Une armée... rien que ça ? John, je vais te faire une confidence : je comptais y aller doucement avec toi, car après tout, tu m'es sympathique. Mais au vu de ce que tu viens de faire, j'ose imaginer que tu caches encore bien des tours dans ta manche ?   "

La louve en elle le sentait. Son instinct le criait. Si la femme ne se donnait pas a fond, elle n'aurait sans doute aucune chance d'en ressortir indemne. Mais si son destin était de mourir dans ces bois... alors elle emporterait avec elle l'objet de sa mort. Emportée par un élan d'excitation, la jeune femme se pencha légèrement en avant, levant son bras gauche sur le coté.

" J'ignore si nous venons du meme monde d'origine, John ; mais connais tu les légendes les plus sombres ? Connais tu les créatures les plus bestiales qui hantent les nuits ? Tu m'as l'air au fait de ce genre de choses... alors admire. ADMIRE LA FORCE D'UNE LEGENDE.   "

Sur ces mots, elle poussa un hurlement. Un hurlement digne d'un véritable loup. Son bras gauche s'allongea de quelques centimètres tandis que des poils drus se mirent a le recouvrir et que ses ongles s'allongèrent jusqu'a devenir griffes effilées et mortelles. En une fraction de seconde, son bras humain avait laissé la place a une patte lupine inspirant la crainte et hantant les nuits de nombreux villageois.

Sans crier gare, elle s'élanca, tranchant horizontalement l'air de son bras muté. Emportée par son élan, la femme exécuta une pirouette, fouettant a nouveau l'atmosphère d'une frappe sans pitié.






Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

~ Esprit Libre ~
~ Esprit Libre ~


● Disponibilité ● : J'aimerai me faire violer dans les plus bref délais. Merci.
Messages : 133
Date d'inscription : 09/10/2014

Feuille de Personnage
Niveau: 14
Exp:
3/5  (3/5)

MessageSujet: Re: Qui hurle au loup ? | PV John Smith |   Ven 7 Nov - 20:17














Elle a peur que je cache une arme secrète ? Elle a pas tord. Mais je nie en bloc et avec humour.

"Ah ça non, je n'ai plus de manche là présentement. Donc rien ne s'y cache."

Je fais un petit rire. Tout seul. Je me retourne vers mes gobelins avec un air méchant. Et là seulement ils se mettent tous à rire. Oui, c'est mieux, beaucoup mieux. Je regarde de nouveau mon adversaire du jour avec un sourire mauvais. Bon, d'un autre côté ça reste un entrainement, j'ai pas envie d'utiliser ma magie ou mes gobelins. Surtout qu'elle a l'air suffisamment balaise pour en tuer quelques uns.

Mon sourire s'efface quand j'entends son hurlement. Il me donne des frissons. Une onde froide me traverse tandis que son bras se métamorphose en une patte. Une patte d'un loup ou d'un ours. Elle se jette sur moi.

"Attends je suis pas prêt..."

Elle ne m'écoute pas et son premier coup m'envoit valdinguer à plusieurs mètres contre un arbre. Du liquide poisseux s'écoule de ma poitrine. J'y constate des zébrures sanglantes, et un flot de sang s'en écoule. Une lycantrophe ? Serait-ce là une créature maudite ? Non, me dis-je. Elle est Louve. Elle est en harmonie avec son fauve intérieur. Ce n'est pas la pleine lune. Ce n'est pas une loup-garou. C'est une métamorphe. Bonne nouvelle ! Excellente même, je ne risque pas d'attraper son affliction par erreur. Les gobelins me supplient de donner un signe de vie. Je me relève prestement. Ils m'acclament et huent la femme poilue du bras.

"Bordel, tu tappes fort ! Reiko, je sais que je n'ai plus rien à me faire quant à ta sécurité. Tu n'es pas une faible femme. Mais je dois peut-être aussi te montrer de quoi je suis capable. Ne sois pas trop déçue."

J'ai mon sourire de retour sur mes lèvres tandis que j'esquive sa deuxième attaque. Ses griffes me frôlent. Je sens le déplacement de l'air sur mon visage et je tente de lui donner un coup de pied dans le thorax pour gagner un peu d'espace - et lui faire mal quand même. Je ne suis pas le plus athlétique. Je ne suis pas un maître en art martiaux. Toutefois, quand je suis arrivé ici, j'ai tout de suite compris que je pouvais devenir plus fort qu'avant. La foule de gobelin applaudit mon esquive et ma contre attaque. Je recule d'un pas et je décoche un poing, le bras tendu en avant.

"Fulguro-pooooooing !"

J'ai toujours rêvé de faire ça. La foule est en délire. Il est temps de sortir ma botte secrète, tout droit sortie de Super Smash Bross Brawl. Je recule d'un pas en arrière, je m'agenouille en préparant mon poing.

"BOSS ! BOSS ! BOSS !"

Et je m'élance vers elle en hurlant dans le vent.

"Falcon PUNCH !"

Et les cris de spectateurs verts se scindent en deux groupes en extase.
"FALCOOOOOOOON..."
"...PUNCH !"







Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

~ Malfaisante ~
~ Malfaisante ~


● Disponibilité ● : Oh oui ! Viens me faire mal !
Messages : 53
Date d'inscription : 07/10/2014

Feuille de Personnage
Niveau: 5
Exp:
1/5  (1/5)

MessageSujet: Re: Qui hurle au loup ? | PV John Smith |   Jeu 13 Nov - 22:06

















La frénésie sanguinaire s'était emparée de la jeune Louve. Alors que ses griffes déchiraient le corps du petit homme, alors que l'odeur enivrante de l'hémoglobine emplissait ses narines, Reiko entrevoyait déjà son corps inerte, lacéré par ses griffes létales par qui d'innombrables étaient tombés ; hommes et femmes, jeunes et vieux. Au cours de ses pérégrinations sous la coupe d'une faim souveraine et d'un égoïsme sans borne, la blonde avait fait couler des rivières de sang dans son sillage, amassant dans son ombre des montagnes de cadavres tout aussi mutilés les uns de que les autres. Il ne suffisait que d'une pichenette. D'une légère poussée de sa force monstrueuse et les os de disloquaient, les corps se déchiraient, les regards emplis d'un effroi sans nom perdaient leur lueur de vie dans un rale d'agonie. La mise a mort était l'un des moments où la chasseresse se sentait en plénitude. Il en valait de la survie du plus fort. De la démonstration ultime de ses capacités et de ses supériorité face aux insectes qui couraient sur la surface du monde.

Le corps du Jeune homme alla s'écraser contre un arbre environnant tandis que la femme elle, savourait cette exécution. Au vu de sa carcasse; ce pauvre petit s'était déjà surement brisé le coup, emporté par un élan de surprise dans les méandres d'un autre monde. La fragrance du liquide de vie emplissait l'air, signe qu'il gisait sans doute dans une mare de sang...

" Hein ... ?   "

La lueur prédatrice dans son regard vacilla l'espace d'une seconde tandis que le jeune homme se relevait, lui faisant des éloges sur sa force bestiale. N'écoutant que d'une oreille distraite, Reiko était abasourdie. Cette frappe avait mis a mal des montagnes de muscles. Cet héritage de leur déesse se hissait par sa seule force dans les légendes les plus sombres... Mais lui se relevait comme si de rien n'était, prêt a reprendre leur affrontement avec le sourire. Coite, la grande blonde ne pipa mot, se contentant de l'observer comme un poisson observe l'extérieur de son bocal : le regard vide. Qu'était donc ce type ? Quel genre de créature pouvait encaisser sans broncher une telle offensive ? Très vite, l'instinct de chasseur en elle se raviva d'un brasier plus dévorant encore qu'il ne l'avait jamais été ; lui tirant un sourire bien plus sombre que les fois précédentes.

John ne perdit pas de temps et se jeta en avant, planifiant une attaque de face mais la femme, ragaillardie par cette inattendue promesse de challenge, effectua une rotation sur la gauche, esquivant habilement la frappe adverse.  Mais tandis qu'elle accomplissait sa pirouette, son adversaire se ramassa sur ses pieds, projetant son poing en avant. Comprenant qu'elle n'aurait guère le temps de modifier sa trajectoire, la lupine brandit son poing non transformé et contra le " FULGURO POING ".

Contre toute attente, le choc fut brutal. Il fut meme douloureux. Les deux membres rentrèrent en contact, entrainant chez la demoiselle une brusque sensation de recul au vu des stimulis que lui renvoyaient son membre endolori. Qu'était donc ce mec ? Elle, dont la force n'eut jamais d'égal, se retrouvait a présent en difficulté face a une brindille. L'hésitation et la surprise immobilisèrent la Lupine... occasion dont John se saisit avec la plus grande facilité.

Saisissant le battement de cil où elle semblait ailleurs, le jeune homme s'était ramassé de tout son poids sur sa jambe, avant de profiter d'un élan de force monstrueux concentré dans son poing levé. " FALCON PUNCH " avait il hurlé. Et elle, ne put que déguster la puissance de son adversaire.

Le choc fut terrible.

Lancé a pleine vitesse, et boosté par un élan de folie ; John écrasa la mâchoire de son adversaire avec une force de frappe insoupçonnée. D'habitude confiante et stoïque comme le roc, Reiko sentit cette fois son centre de gravité s'ébranler. Propulsée par le garçon, elle en perdit l'équilibre et eu la sensation de partir.... dans les méandres de l'inconscient et de la honte. Mais, bien que subjuguée par cette surprise de taille, et tandis que le gout métallique et infect de son propre sang se répandait dans sa gueule. Son loup intérieur prit le dessus. Il était trop tard pour rattraper le coup et la femme s'étala au sol, mordant la poussière, sa tête heurtant la mousse de la foret. De rage, elle hurla. Reiko était dépassée par les événements. Elle avait laissé ce petit garçonnet frêle prendre le dessus. Maudissant ce monde de l'avoir privée de la totalité de son héritage bestial,  elle rangea tout son humanité et octroya a sa bete intérieur le loisir de se déchainer. Sans meme se relever auparavant, Reiko trancha l'air au niveau des pieds de son adversaire, dans un pur reflexe offensif. Peu lui importait désormais l'entrainement ou le combat.

Il lui fallait détruire son adversaire... ou l'emmener avec elle dans les méandres de la mort.








Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

~ Esprit Libre ~
~ Esprit Libre ~


● Disponibilité ● : J'aimerai me faire violer dans les plus bref délais. Merci.
Messages : 133
Date d'inscription : 09/10/2014

Feuille de Personnage
Niveau: 14
Exp:
3/5  (3/5)

MessageSujet: Re: Qui hurle au loup ? | PV John Smith |   Sam 15 Nov - 23:14














Elle esquive avec un grâce presque féline mon coup de pied. Je m'y attendais pour être franc, ce n'est pas exactement une surprise. Elle amortit ensuite mon fulguro poing. Etrangement, je me vois gagner le duel de force. Je sais que c'est une femme et que je suis un homme, c'est dans l'ordre naturel des choses. Néanmoins... Moi, le geek fini, gagner un duel de force physique ? Qui l'eut cru ? Il est loin le temps où j'étais à la traine pour courir au cours de sport. Je rivalise avec une femme musclée qui me dépasse en stature et en musculature. Oh, c'est un miracle. J'adore les voyages interdimensionel, c'est officiel.

Mon falcon punch n'est ni esquivé, ni amorti. Un moment d'inattention de ma charmante adversaire et je suis déjà sur elle. Enfin, façon de parler bien sûr.

Je sens le contact violent de mon poing sur son corps. L'inertie se transmet. Je sens sa mâchoire encaisser sous mes phalanges regroupées. Mon poing dans son visage. Son visage qui s'éloigne à grande vitesse avant de tomber par terre. Son visage au sol. Depuis quand ai-je obtenu cette force physique ? Ce nouveau monde est une énorme opportunité il me semble. Je dépasse mes limites.

Mes gobelins hurlent de joie. Ils lancent insultes et commentaires laudatifs. Ils sont déchainés de voir leur boss aussi forts. Ils sont étonnés, oui. Ils pensaient sans doute comme moi que je n'étais qu'un mage. Capable de tour oui, pas capable de faire aussi mal.

"Désolé, je ne pensais pas faire aussi fort. Vous allez bien ?"

Pour toute réponse, j'ai un hurlement. Une rage intérieur qui se libère. Dans les jeux vidéos, c'est jamais un bon signe. Les gobelins se taisent tous, sans exception. Ils savent reconnaitre que les choses deviennent sérieuses. C'est le cas. Hari frappe de son bras monstrueux sans même se relever. J'avais gardé une certaine distance heureusement, et je saute en arrière pour éviter les griffes qui fendent l'air devant moi. Heureusement que je me suis déjà un tantinet entrainé dans ce monde. Si j'étais tout nouveau ici, je ne pense pas que je pourrais rivaliser avec cette force de la nature.

"Bien tenté. Relève-toi maintenant, belle damoiselle. Je ne t'ai pas encore tout montré. Et je suspecte que toi non plus."

J'attends un tout petit peu, lui laissant l'opportunité de se remettre sur ses pieds. Je commence à sautiller d'un pied sur l'autre. Les gobelins se mettent à chanter un chant de guerre et frappent tous du pied pour battre la mesure. Ca fait un peu genre. Boom boom "Fu" boom "Ros" boom "DAH !". Au deuxième "DAH !", je m'élance. Mes pieds dansent un rien autour de ma cible avant de s'approcher de ma portée. Un low kick à l'arrière de son genou. Je me retire directement et j'attaque sous un autre angle. Un crochet du gauche.

"D'où tires-tu cette capacité magnifique, changeforme ? Tu m'intéresses beaucoup..."

Je plonge une dernière fois à ses pieds avant de décrocher un uppercut. L'aisance avec laquelle mon corps se meut m'émerveille. Les gobelins applaudissent. C'est du bon divertissement. Je remarque que, pour l'instant, aucun d'entre eux ne s'est tués ou blessé. C'est bon signe. Soit ils apprennent à se comporter en bande, soit ils leur suffit d'avoir du spectacle pour baisser leurs pulsions meurtrières. Du pain et des jeux. Oh, cela me dit quelque chose. Gladiateur peut-être ?

"J'aurais peut-être besoin de quelqu'un de ta trempe, une... prédatrice."






Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

~ Malfaisante ~
~ Malfaisante ~


● Disponibilité ● : Oh oui ! Viens me faire mal !
Messages : 53
Date d'inscription : 07/10/2014

Feuille de Personnage
Niveau: 5
Exp:
1/5  (1/5)

MessageSujet: Re: Qui hurle au loup ? | PV John Smith |   Lun 17 Nov - 22:38

















Bouillonnement. Rage. Frénésie Sanguinaire. La conscience de la femme s'était totalement tue a présent, et bien qu'elle distingua sans mal les lèvres du jeune homme se mouvoir ; former des mots intelligibles... des phrases pleines de sens et de réparties cinglantes peut être ? Reiko n'entendait plus rien. Comme si son être n'était plus qu'une bête abjecte avide de sang et de larmes, elle ne sentait plus que cette fureur impuissante lui dévorer les entrailles. Elle ne goûtait plus qu'a cette saveur métallique lui coulant de la gueule. Si la jeune femme avait été d'une beauté sauvage seulement quelques minutes auparavant, elle prenait une apparence bestiale au fur et a mesure de sa rage. Ses traits semblaient tirés, son minois si mignon s'était durci, tandis que ses canines semblaient plus aiguisées et sa pilosité légèrement plus importante.

La Lupine ne savourait plus cette rencontre de la même manière qu'elle ne l'avait abordée auparavant. A cet instant, son instinct lui hurlait qu'elle pouvait bien mordre la poussière et y laisser son ego... voire bien plus que cela. Mais plus qu'une colère a l'encontre de cette frêle allumette qui lui tenait effrontément tête, la jeune femme pestait contre sa propre impuissance. Une pointe de regret et de nostalgie teintait la lueur bestiale de son regard absent tandis qu'elle se releva tant bien que mal, ressentant encore le vertige et le choc de la frappe du gringalet. Mais tandis qu'elle se remets tout juste sur ces pieds, le garçon se rapproche dangereusement, sautillant sur ses pieds , de manière a rendre la lecture de ses mouvements plus difficile. Puis vient la première offensive. Stoïque, la louve reste cloîtrée sur ses appuis, prête a bondir ; et alors qu'il amorce un mouvement du bassin pour une frappe basse, elle pousse sur ses jambes réalisant ainsi un pas de coté la projettant hors d'atteinte du pied qu'elle parvient a distingué en périphérie de sa vision.

Une ouverture. John ne semblait pas s'y attendre et, avant qu'il n'arme son prochain coup, les griffes tranchent a nouveau l'air horizontalement, cherchant des chairs a lacérer. Mais avant même qu'elle n'aie le temps de penser , un crochet du gauche la cueille a nouveau sur la machoire. 36 étoiles de plus apparaissent tandis que la force de la nature titube en poussant un grognement. Une fois de plus le gringalet l'avait frappé, avait il seulement été tranché ? La demi-conscience enragée commencait a présent a se flouter. La fatigue, la douleur et la frustration avaient sérieusement entamé la rage de vaincre de la Lupine qui ; envahie par un sentiment d'impuissance, ne se retenait plus qu'a sa hargne et son refus de courber l'échine.

Vif. Trop vif pour elle. Sa troisième offensive. Comme s'il était plus léger que l'air, ne sentant aucune douleur, sans aucun poids pour le retenir, John enchaînait sans laisser un souffle de répit a son adversaire chancelant. N'écoutant que cette vile conseillère que n'était la colère, elle se jeta sur l'uppercut adversaire dans l'ultime but de le briser. Mais sa mâchoire se fendit en premier au contact du poing d'acier du jeune homme. Et tandis qu'il l’entraînait dans les airs, Reiko tenta, par réflexe, de le frapper a nouveau alors qu'il était encore vulnérable, zébrant le vide avec une énième frappe.

Puis vint le sol. Un bruit sourd répercuté dans le moindre de ses os. Un choc qu'elle n'avait plus connu depuis des lustres. Allongée par terre dans la mousse humide, elle revenait a elle. La mâchoire endolorie, crachant et suffoquant dans son sang, quelques dents semblaient cassées. Mais, sans piper mot, elle se releva... une fois de plus. Mais contrairement aux autres fois, elle n'avait a présent plus le moindre sourire. Son visage, exprimant une rage sombre quelques secondes auparavant... semblait vide a présent. Son regard, enflammé il y a quelques instants, était ailleurs. Elle avait compris que ses chances de l'emporter étaient quasiment nulles a présent. Elle avait perdu un duel de force brute contre un gringalet. A genoux devant son adversaire, elle fixait le sol, accusant le brouhaha incessant de la foule la raillant sur un ton cinglant. Ces créatures... faibles. Une armée de créatures faibles qui auraient pu fondre sur elle secondée par cet individu. Un énergumène au physique de freluquet, mais aux frappes plus sauvages que celles d'une louve.

Son héritage avait il perdu toute sa valeur? Non. Sélène avait forgé les Hari pour etre des betes incapables de la moindre pitié, combattant jusqu'a leur dernier souffle, se relevant après chaque blessure. Abattant leurs proies... ou abattus par leurs prédateurs mais livrant ; quelque soit l'issue, une bataille éperdue, se jetant corps et ame jusqu'a ce que mort s'en suive. A cette évocation de son monde d'origine, la lupine se remit a sourire. Mais cette fois, nulle menace. Nulle intention de tuer. Juste une satisfaction résignée. Un sourire franc.

Elle tenta de se relever avec difficulté mais, incapable de tenir debout correctement du fait de la douleur sourde dans son crane, elle restait voûtée, s'accrochant avec la force d'un Loup voué a la mort. Ceux jetés dans une arène, combattant nombre de chiens jusqu'a ce que mort s'en suive. Ses chances de victoires étaient nulles. Elle pourrait mourir ici meme. De son sourire beau malgré des dents couvertes d'hémoglobines et des lèvres déchirées elle lança :

" Je t'ai vraiment sous estimé, John. Je ne pensais pas que tu pourrais recourir a une telle force brute. Vu mon état, je ne pourrais pas te battre. Tu as gagné. Mais ... un Loup combat jusqu'a ce qu'il puisse se laisser mourir, las ... ou victorieux. J'ARRIVE "

Sur ces mots, elle se jeta a nouveau en avant brandissant ses griffes et frappant de haut en bas. Son sourire ne s'était pas affaissé. Elle affronterait son destin avec la fierté de son clan.







Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
   Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Qui hurle au loup ? | PV John Smith |   


Revenir en haut Aller en bas
 

Qui hurle au loup ? | PV John Smith |

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Qui hurle au loup ? | PV John Smith |
» John Smith, ça ne vous dit rien? {OK}
» John Smith • Allons, ce n'est point une parodie
» Kit de loup
» Autre point de vue de John Maxwell pour la defense d'Haiti

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
[Multivers Mangas] Sasurai no Sekai :: 角色扮演 - Rôle play :: Royaume de Wei :: Forêt obscure-