Sasurai no Sekai est un monde où se croisent, se confondent et se confrontent des personnages de quasiment tous les univers de fictions connus. Il vous est libre d'incarner presque n'importe quel protagoniste de mangas ou manhwas, jeux-vidéos ou même de comics. Tous sont envoyés dans un univers unique, mêlant mythologie et folklore d'origine Japonaise, Chinoise ou Coréenne. Débutez tous une aventure unique dans un univers nouveau. Faites évoluer vos personnages pour leur faire retrouver leur puissance d'antan et finalement la dépasser !

Communauté de joueurs de jeux par forum 

Partagez | 
 

 Couloirs de livres. [Hisoka]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
   Koko

avatar

~ Indécise ~
~ Indécise ~


● Disponibilité ● : J'aime le relationnel car je n'ai pas d'amis irl.
Messages : 28
Date d'inscription : 07/10/2014

Feuille de Personnage
Niveau: 7
Exp:
1/5  (1/5)

MessageSujet: Couloirs de livres. [Hisoka]   Mar 14 Oct - 15:42


Couloirs de livres
Koko ne s’était pas retournée, elle avait songé à faire demi-tour, à suivre un autre chemin, à réagir comme elle devait réagir. Mais pour elle, être élue n’était rien de plus qu’une futilité. Pas encore tout à fait persuadé, perdue, indécise, tel était son présent destin. Son objectif restait le même, comme tout début ; chercher des réponses, se poser de nouvelles questions et enfin découvrir. La peur restait elle aussi la même, la peur de combattre, de croiser de nouvelles menaces, de revoir le temps d’avant la hanter. Rattraper le passé n’était même pas dans sa liste des choses à faire. Retrouver ses amis n’était plus qu’une bribe dans son esprit. La jeune femme repensait aux paroles du jeune inconnu qu’elle venait de rencontrer. Elle ? Une gentille, une vraie ? Ces simples paroles semblaient puériles et pourtant elle avait profondément touché le cœur de Koko.  La gentillesse était peut-être une vertu, peut-être pas, en tout cas, elle ne s’était jamais défini ainsi.

Les portes de la ville étaient bientôt à elle. En accédant à la Capitale, elle pourrait aussi accéder à ces richesses, son savoir. Le ciel était bleu, la pluie n’était plus qu’un souvenir lointain. Pourtant, aujourd’hui, elle n’allait pas avoir le temps de profiter de la beauté des cieux et de la foule marchande. Aujourd’hui, elle allait se terrer dans les entrailles d’une bibliothèque, qu’elle espérait trouver dans cette grande Capitale à l’aspect presque illusoire. Quelle surprise pour Koko d’apercevoir tant de beauté en un seul lieu. Toutes ces odeurs, ces couleurs, tout ceci ne ressemblait à rien d’autre qu’un rêve un peu trop exagéré. La ville regorgeait de richesses, certes, mais elle était aussi paisible que les alentours du royaume. En passant par la rue principale, une chose l’arrêtât. Aucune tension n’émanait de cette ville féerique, juste le bruit des marchands et parfois même quelques rires. Koko avait toujours eu l’habitude de ses lourds silences, du grincement des portes et du vent froid sur son visage. Toute cette nouveauté l’inquiétait presque. Si bien qu’elle se précipita vers le bâtiment principal. Elle entra dans une grande cour intérieure et un homme vêtu aisément s’approcha d’elle.

« Bienvenue à Haneul, vous n’êtes pas d’ici. Que recherchez-vous dans notre belle et paisible ville  ? »

-Oh… Et bien, je recherche une bibliothèque.

« Oh vous tombez très bien alors, notre bibliothèque se trouve à l’étage, l’une des plus grande du royaume. L’accès vous est ouvert, bien entendu.»

-Je…Je vous remercie.

L’homme reprit sa marche incessante dans les couloirs du grand palais. Toute cette facilité avait tendance à surprendre Koko. Les gens semblaient comprendre sa différence et l’accepter malgré sa non-appartenance pour cet univers. Elle trouvait cela bien plus bizarre que toutes les choses qu’elle avait déjà connues dans son monde. Rester sur ses gardes n’était peut-être pas un si mauvais idée dans ce genre de cas. Mais être traité de la sorte ne la déplaisait pas le moins du monde et elle entreprit de visiter cette bibliothèque quoi qu’il en arrivait. Elle leva la tête vers les galeries en hauteur et aperçut bien évidemment la bibliothèque. Elle monta les marches sans se poser de questions. La lumière du jour venait se faufiler à travers les nombreuses étagères et étroits couloirs. Elle avait passé le couloir principal avant de se rendre compte que cette bibliothèque était un vrai labyrinthe et que les passages étaient plutôt serrés, une chose qu’elle détestait par-dessus tout. Une table se trouvait au milieu de tout ça, elle s’approcha pour prendre une chaise et déposer sa pochette sur la table. Elle était totalement immobile, elle fixait un couloir au hasard, son regard semblait très vide et son souffle semblait court. Sa phobie n’allait pas l’arranger et son corps refusait même de se lever.

Elle ferma les yeux un instant, repris son souffle et pris l’initiative de se lever. Cette courte absence ne l’avait pas totalement remise sur pied, mais Koko s’enfonça doucement dans un des couloirs sombre. Elle effleurait les murs et touchait les livres du bout des doigts tout en fermant les yeux. Consciente que ce n’était pas ainsi qu’elle allait trouver ce qu’elle recherchait, elle faisait tout simplement un travail sur elle. La bibliothèque était en plus très vide et le silence qui pesait la rendait bien plus inquiète. Perdue un instant dans ses pensées, elle venait de cogner sur un livre à terre. Elle avait levé le pied par réflexe et c’était rendu compte après un sursaut que ce n’était rien d’autre qu’un bouquin. Elle avait ramassé celui-ci soigneusement avant de lire à sa couverture : « Les contes de l’ancien royaume. » Elle ne pouvait pas distinctement voir les couleurs de la reliure mais elle comprenait parfaitement l’écriture qui lui aurait été inconnu il y a quelques jours.  


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
   Hisoka

avatar

~ Esprit Libre ~
~ Esprit Libre ~


● Disponibilité ● : Je suis contre la violence, peace and Love.
Messages : 52
Date d'inscription : 07/10/2014

Feuille de Personnage
Niveau: 24
Exp:
1/5  (1/5)

MessageSujet: Re: Couloirs de livres. [Hisoka]   Ven 17 Oct - 18:07



© crédit
l'heure d'étudier

∆ Feat. Koko ∆


Haneul, capitale paisible du royaume de Shu. Lors de son arrivé en ce monde, quelques semaines auparavant, Hisoka n’avait pas prit le temps de s’y rendre. Obnubilé par sa soif de sang et le besoin de savoir ce qu’il valait, ses pas le menèrent à Danyang. Il y avait fait de nombreuses rencontres. Parmi celles-ci, une fut plus marquante que les autres, un garçon nommé Goomonryong. Peut-être le reverrait-il un jour. Quoiqu’il en soit, poussé par une nouvelle envie, le magicien avait prit la décision de revenir au Royaume dans lequel il était arrivé lors de se renaissance en ce monde. Pourquoi ? Enfin, un peu de suspens voyons, nous n’allons pas tout dire maintenant. Dans l’optique de remplir un mystérieux objectif, Hisoka se rendit donc à Haneul. Le choix spécifique de cette cité était simple à comprendre. La capitale abritait à ce qu’on disait une immense bibliothèque regorgeant d’informations. Or, pour le moment, voilà tout ce dont il avait besoin pour remplir la première étape de son plan.


Ce qui frappa de suite Hisoka était l’ambiance générale de la ville. Rien à voir avec celle de Danyang. Ici on pouvait parfaitement bien sentir à quel point l’on était en sécurité. Les enfants jouaient, riaient, s’amusaient ; tandis que les adultes vaquaient à leurs occupations. Les marchands vantaient les mérites de leurs articles, les gardes patrouillaient calmement. Haneul était en effet à la hauteur de sa réputation de «cité sans crime». Qui sait, cette nuit peut être, le magicien l’apporterait en cadeau aux habitants... Quoiqu’il en soit, pour le moment il avait autre chose en tête que de satisfaire ses envies meurtrières. Combien de temps tiendrait-il ne revanche ? La question était pertinente. Sans se presser, Hisoka parvint finalement à la bibliothèque qu’il cherchait. Après avoir demandé son chemin à un garde, il monta les étages y menant. Le magicien fut surpris de la magnificence de l’endroit. Dans son monde il avait bien sûr vu des bibliothèques bien plus imposantes, mais la technologie des deux mondes était bien différentes, et les tailles des bâtisses aussi en conséquence. Il régnait un calme pesant qu’Hisoka n’appréciait pas forcément. Un peu de silence est agréable et surtout reposant, trop de silence devient inquiétant.


Totalement perdu parmi les innombrables ouvrages, le magicien n’avait absolument aucune idée de par où il devait commencer ses recherches. Cependant, il savait qu’il trouverait tôt ou tard ce qu’il cherchait. Errant à pas lents entre les couloirs, Hisoka réfléchissait tout en humant le parfum significatif des vieux livres dont l’endroit était nimbé. Finalement, le magicien trouva quelqu’un. Il s’agissait d’une jeune fille en tenue d’écolière. Cette tenue le frappa de suite car elle n’était en rien celle que portaient les gens de ce monde. Il semblait qu’Hisoka venait de trouver une nouvelle élue. Se trouvant à quelque mètres d’elle et dans son dos, elle n’avait pas la moindre idée que quelqu’un l’épiait. Un sourire s’afficha sur le visage de l’homme quand il vit qu’elle lisait. Ainsi donc elle comprenait l’écriture des gens de ce monde. Le pouvait-il lui aussi ? A vrai dire il n’avait pas encore essayé. Quoiqu’il en soit, si elle était en mesure de lire, elle pouvait lui être utile. Dégainant une carte de son paquet, Hisoka bondit vers la demoiselle et la plaça sous sa gorge. Dans le doute, il ne la mit pas trop près de sa peau, dans l’hypothèse où elle sursauterait, il aurait été bête qu’elle se tue par inadvertance. Plaçant sa bouche au niveau de son oreille, Hisoka rapprocha alors la carte, voulant montrer qu’au moindre signe d’hostilité il n’hésiterait pas.


« Dis moi chère élue, tu sembles être une fille intelligente, que dirais-tu de m’aider ? ♠ » susurra doucement le magicien.



© ciitroon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
   Koko

avatar

~ Indécise ~
~ Indécise ~


● Disponibilité ● : J'aime le relationnel car je n'ai pas d'amis irl.
Messages : 28
Date d'inscription : 07/10/2014

Feuille de Personnage
Niveau: 7
Exp:
1/5  (1/5)

MessageSujet: Re: Couloirs de livres. [Hisoka]   Ven 17 Oct - 19:46


Couloirs de livres
Aucune nuisance sonore ne vint interrompre le lourd silence. Juste le temps d’un souffle pour permettre à Koko d’analyser la situation rapidement et calmement. Pas un pas, ni même un geste. Son esprit avait été surprit mais ses mouvements étaient resté figés. Pour le mieux apparemment. Koko tenait son livre d’une main ferme et elle n’avait pas cherché à se retourner pour dévisager son interlocuteur. Disons, interlocuteur pour ne pas espérer avoir affaire à un futur ennemi. Une seule phrase avait suffi pour briser le silence et ainsi les diverses interrogations négatives de la jeune fille. Cette courte présentation amenait à la chose suivante : Elle se trouvait encore en présence d’un élu et celui-ci n’était pas là pour lui offrir quelques gâteaux. La carte qui se trouvait sous son menton ne lui disait rien, elle se demandait même comment une telle carte pouvait être menaçante ? Les lois de ce monde étaient bien différentes de ce qu’avait connu Koko et elle pouvait deviner que ce n’était pas qu’un simple bout de papier qui se tenait sur sa gorge. Il suffit d’un peu de volonté, peut-être même d’une aura différente pour tout transformer en armes. Après tout, une simple batte lui a suffi pour chavirer vers l’autre monde.

La jeune fille n’avait pas pris la peine de répondre tout de suite, mais elle n’allait pas non plus attendre les coups de minuit pour espérer se sortir de cette situation. La tension était à son comble, le vide était soudainement revenu et le couloir sombre en face d’elle la déstabilisait un peu.  Serait-ce sage de rester sur place ? Bouger ne semblait pas vraiment une option dans tous les cas. L’emprise de cet objet le long de son cou. La présence derrière elle semblait imposante. L’homme devait être grand et pouvait facilement se défendre si un geste trop brusque venait à se découvrir sous les manches de Koko. Nan, il ne fallait pas courir un tel risque, ce serait trop bête. Et peut-être fallait-il aussi utiliser les bons mots. En tout cas, il était d’une autre trempe que Drinkarde, ça c’est sûr. La patience serait certainement au rendez-vous. Et pour l’aide accordé, il fallait déjà que Koko se retrouve dans toute cette affaire.

Il n’y avait pas de peur, ni même d’angoisse, mais encore des interrogations qui fusaient dans l’esprit de la femme. Venait-il d’arriver sur cette terre ? Cherchait-il à voler des informations ? Elle ne pouvait encore rien supposer dans sa position actuelle, mais elle espérait qu’il soit aussi compréhensif et à même de discuter que son prédécesseur.  D’un calme agaçant, elle prit légèrement son souffle avant de glisser doucement :

-Voilà une manière bien singulière de demander de l’aide…

Après cette parole, elle ne pouvait qu’attendre sans chercher à comprendre la situation. Mais l’instant d’après allait être plus délicat, car en enchaînant cette phrase, elle entreprit aussi d'enchaîner ce dernier geste : Koko reprit le livre dans ses deux mains avant d’ouvrir complètement celui-ci, donnant sur une page au hasard. Elle fit mine de ne pas regarder à l’intérieur de celui-ci, de toute façon elle ne pouvait bouger. La demoiselle voulait continuer dans sa lancée, mais aucun son n’était finalement sorti de sa bouche.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
   Hisoka

avatar

~ Esprit Libre ~
~ Esprit Libre ~


● Disponibilité ● : Je suis contre la violence, peace and Love.
Messages : 52
Date d'inscription : 07/10/2014

Feuille de Personnage
Niveau: 24
Exp:
1/5  (1/5)

MessageSujet: Re: Couloirs de livres. [Hisoka]   Sam 18 Oct - 1:03



© crédit
l'heure d'étudier

∆ Feat. Koko ∆


L’entrée fracassante du magicien semblait avoir fait son travail. Toutefois, la réponse de la jeune fille le laissa de marbre. Quel sang-froid. De la plus calme des manières, la jeunette se permit même de revenir sur la manière dont il venait lui demander de l’aide. Laissant passer quelques secondes, Hisoka fixa la demoiselle, avant de finalement rire de bon coeur. Quelle insolence, il adorait ça. Tout en relâchant son étreinte, le magicien recula de quelques pas. Quand il eut cessé de rigoler, il sortit son paquet de cartes. Une fois coupé en deux, un tas dans chaque main, il se mit à faire voler les cartes tel un magicien. D’un tas à un autre, elles baladaient. Avant de poursuivre, Hisoka attendit que la jeune femme ne se retourne. D’après ses premières observations, elle ne semblait pas très âgée.


Une question restait en suspens: que valait-elle vraiment ? Après tout, elle n’avait pas démontré la moindre peur. Était-ce car elle savait qu’elle ne craignait rien ? Ou bien cela n’avait-il été qu’un heureux hasard ? Comment le découvrir ? Idéalement, il lui faudrait combattre. Le tentation était grande pour le magicien. Sa soif de sang commençait lentement à le déranger. Fallait-il pour autant y succomber ? Après tout, il était ici pour une raison précise, peut-être valait-il mieux remettre cela à une autre fois et se concentrer sur le motif de sa venue. Sans cesser de jouer avec ses cartes, Hisoka planta son regard dans celui de la demoiselle. Un immense sourire profondément faux flottait sur son visage tandis qu’il plissait les yeux à un point qu’on ne les voyait plus. Pour ceux qui le connaissaient, il s’agissait là de l’expression qu’il utilisait quand il avait quelque chose en travers de l’esprit.


« Oh, quel bougre je fais. Excusez mes manières, je ne suis pas encore accoutumé à ce monde. Mon nom est Kuroro Luciferu, élu tout comme vous. ♦ » chantonna-t-il.


Après avoir cessé de jouer avec ses cartes, Hisoka ponctua ses paroles par une légère révérence, qu’il voulait la plus moqueuse possible. Quiconque le connaissait aurait vu de suite qu’il se payait la tête de la jeune femme, mais pour une inconnue la chose était bien compliquée. S’approchant à nouveau de quelques pas, le magicien s’empara doucement de la main droite de son interlocutrice. L’une de ses mains sur sa paume, l’autre sur le dos. Mentir lui manquait quelque peu ces temps-ci, alors pourquoi ne pas joindre l’utile à l’agréable et s’amuser quelque peu en compagnie de cette demoiselle.


« J’ai un soucis de taille, voyez-vous, d’où je viens on ne m’a pas appris à lire. Comme je vous ai vu en train de feuilleter cet ouvrage, j’ai pensé que vous pourriez m’aider. Êtes-vous d’accord pour me venir en aide ? Demoiselle... ? ♥ » supplia Hisoka.



© ciitroon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
   Koko

avatar

~ Indécise ~
~ Indécise ~


● Disponibilité ● : J'aime le relationnel car je n'ai pas d'amis irl.
Messages : 28
Date d'inscription : 07/10/2014

Feuille de Personnage
Niveau: 7
Exp:
1/5  (1/5)

MessageSujet: Re: Couloirs de livres. [Hisoka]   Sam 18 Oct - 2:17


Couloirs de livres
La pression se fit plus lâche et une ouverture se fit sentir. L’homme avait bougé plutôt rapidement. Une semi-liberté retrouvée, donc. Cette surprise l’avait obligé à se retourner rapidement vers le mystérieux homme. La lumière des carreaux semblait avoir jailli de nulle part et Koko put admirer la performance de son agresseur. Elle n’avait pas bougé d’un pas et gardait le livre en main. Elle s’était même retenue de ne pas avancer plus afin de participer aux jets de cartes. C’était la première fois depuis longtemps qu’elle voyait quelqu’un d’aussi à l’aise en face d’elle, pourtant la seconde d’avant aurait pu mal tourner. Les cartes tournoyaient dans tous les sens et la jeune fille ne quittait pas des yeux ce jeu volant. Pourtant, elle reprit rapidement ses esprits avant de mieux contempler l’entité qui l’avait dérangé.

Il était plutôt grand même s’il était difficile de distinguer toutes les formes et les couleurs dans cette pénombre. Même si son rire avait été un soulagement pour quelques secondes, le silence retomba. Elle sentait bien le regard de l’étranger, elle sentait bien qu’un faux geste aurait pu lui causer des soucis, mais elle n’avait pas dans l’optique de fuir, en tout cas, pas pour le moment. Que voulait-il alors ? Qu’allait-il répondre ? Qu’est-ce qui avait causé un tel fou rire si soudainement. Koko put déchiffrer le long sourire de l’homme avant qu’il ne reprenne la parole. Sa présentation fut rapide et les soupçons de Koko furent dont affirmés. Il était bel et bien d’un autre monde et il ne se gênait pas pour le dire.

Koko resta longuement silencieuse face à ce spectacle. Ce fameux Kuroro était bien enjoué mais elle n’était pas naïve, elle voulait bien croire qu’il y avait du bon en cet inconnu, mais elle n’allait pas trop s’approcher de la flamme. L’homme avait entrepris quelques mouvements peu banaux qui lui rappelaient vaguement des gestes de politesse dans son monde, mais un peu plus exagérée que la normale. Elle fit mine de reculer avant de se laisser surprendre par l’étreinte de l’homme. Il reprit de plus belle et toujours de manière aussi courtoise. Trop courtoise. Elle se laissa faire sans broncher et écouta attentivement chaque parole que l’homme venait de prononcer.

-Vous parlez fort bien pour un analphabète. Rappliqua-t-elle aussitôt.

Peut-être avait-il reçu une bonne éducation ? Nan impossible, il saurait comment relier chaque lettre et ainsi pouvoir lire sans problème. Pourquoi mentirait-il ? Il n’était peut-être pas nécessaire de se poser autant de questions. Le plus important pour le moment était de faire attention à ce qu’il ne s’approche pas trop de Koko. Elle pouvait sans problème essayer de l’empoisonner, de le freiner dans sa démarche mais d’une certaine manière, elle se sentait rassurer d’avoir une présence auprès d’elle.

-Je suis Koko. N’avez-vous jamais eu d’enseignant durant votre vie ? Cette écriture m’était inconnue lorsque je suis arrivée dans ce monde… Depuis combien de temps êtes-vous là ?

Elle approcha le livre qu’elle avait gardé en main pour le poser contre le torse de l’homme.

-Je trouve leur langage bizarre et pourtant je n’ai aucun mal à le déchiffrer…dit-elle plutôt froidement.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
   Hisoka

avatar

~ Esprit Libre ~
~ Esprit Libre ~


● Disponibilité ● : Je suis contre la violence, peace and Love.
Messages : 52
Date d'inscription : 07/10/2014

Feuille de Personnage
Niveau: 24
Exp:
1/5  (1/5)

MessageSujet: Re: Couloirs de livres. [Hisoka]   Sam 18 Oct - 14:39



© crédit
l'heure d'étudier

∆ Feat. Koko ∆


Maligne cette petite. Insolente, froide, et impétueuse. Tout ce qui plaisait à Hisoka. Elle ne démordait pas face au magicien et elle lui tenait tête sans le moindre mal. Bien évidement, notre homme aimait cela, c’était même ce qu’il préférait comme réaction. Il est certes délectable de se nourrir de la peur que l’on inspire, mais ce n’est pas ce qu’il y’a de plus amusant. Figurez vous qu’à la chasse, il est bien plus intéressant de s’attaquer à une proie qui riposte et ne se laisse pas faire. Autrement tout cela n’est rien de plus que du vulgaire tir au canard. Tandis qu’il écoutait la jeune femme lui répondre, il lâcha sa main. Cette dernière en profita alors pour récupérer le livre qu’elle tenait peu de temps avant et elle le lui colla sur le torse. Qu’est-ce que cela voulait bien dire ? Pourquoi un rapprochement si soudain ? Qu’importe.


Hisoka s’empara de l’ouvrage et recula d’un pas avant de l’ouvrir. Après avoir plissé les yeux, il se rendit compte qu’il pouvait en effet comprendre cette écriture. En soit, il n’avait donc nul besoin de la jeune femme. Pour autant, comme il venait de trouver quelqu’un avec qui s’amuser, il n’avait pas dans l’idée de la laisser s’en tirer si vite. Feignant de se concentrer très fort et de rien comprendre, le magicien lança le livre au loin. Avant de se retourner et de croiser les bras. Il voulait donner l’impression d’être vexé par cela, ce qu’il fit avec brio soit dit en passant.


« Bien sûr que je sais lire ! Ce qu’il y’a c’est que les lettres se confondent dans ma tête et rien n’a aucun sens. ♠ » se plaignit-il alors.


Après avoir soupiré quelques instant et feint faire la tête, Hisoka se retourna à nouveau. Intimant à Koko de le suivre, il prit la direction d’une plus grande salle, qui serait surtout plus éclairée. Cela fait, le magicien prit place sur une table et se mit à fixer à nouveau la jeune fille maintenant que l’obscurité ne régnait plus. Elle semblait étrangement jeune alors que pourtant il se dégageait d’elle un ressentiment diamétralement opposé. Mystérieuse, voilà ce qu’était cette chère Koko. Afin d’aller toujours plus loin dans son mensonge, Hisoka eut une idée. Sortant de poche un foulard rouge, il le montra à la jeune femme. De son autre main, il prit une balle bleue. Habilement il entoura la balle du foulard et le jeta en l’air. L’instant d’après une multitude de confettis jaunes tombèrent tandis que le foulard comme la balle disparurent. Pour conclure son tour, Hisoka gratifia Koko d’un large sourire.


« Cela fait déjà semaines que je suis ici. Vois-tu, je souhaite devenir bouffon de la Reine. Cela dit, pour y arriver j’ai besoin d’en apprendre plus sur les usages, les coutumes et les règles de bienséance qui régissent ce monde. Je suis certain qu’il est possible de trouver un livre qui en parle. Voilà pourquoi j’ai besoin de ton aide, Koko. ♣ » demanda le magicien.



© ciitroon


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
   Koko

avatar

~ Indécise ~
~ Indécise ~


● Disponibilité ● : J'aime le relationnel car je n'ai pas d'amis irl.
Messages : 28
Date d'inscription : 07/10/2014

Feuille de Personnage
Niveau: 7
Exp:
1/5  (1/5)

MessageSujet: Re: Couloirs de livres. [Hisoka]   Dim 19 Oct - 1:06


Couloirs de livres
Que pouvait-elle craindre de la part d’un tel être ? Koko n’avait pas forcément le geste réfléchi et encore moins la carrure imposante. Elle ne pouvait que compter sur sa méfiance et ensuite réfléchir à une possibilité de fuir… Pourtant cette pensée ne lui venait pas immédiatement. Malgré ça, ce Kuroro ne l’ennuyait pas. Il pouvait bien penser n’importe quoi d’elle, croire qu’elle était forte ou faible. Penser qu’elle n’avait pas peur ou au contraire qu’elle faisait extrêmement attention à ces moindres faits. Il ne fallait pas être un fin psychologue pour sentir la nature d’un homme mais c’était encore trop difficile pour Koyomi de comprendre les intentions d’une personne. Tout n’était qu’une succession de test pour voir toutes les possibilités de réponses. Elle avait peut-être déposé ce livre par hasard, peut-être avait-elle simplement voulu faire réagir cet homme d’une manière ou d’une autre. Le plus important était de ne pas laisser le vide s’installer, pour ne pas créer la tension.

Sans cela, il aurait certainement réagi d’une manière ou d’une autre. Cette situation était peut-être grotesque et amusante, pourtant pour Koko, elle prenait tout cela au sérieux. Le but était d’évoluer et de comprendre. Peu après, l’homme allait retenir une fois de plus l’attention de la jeune fille par quelques broutilles encore une fois surprenante. Le bruit du livre tombant au sol la fit se remettre sur ses gardes. Pourquoi une telle réaction ? Était-il vexé ? Vraiment ? Une complainte se fit entendre le long du couloir. Était-il encore sincère dans ses propos ? Elle voulait encore lui laisser le bénéfice du doute. Juste, une dernière fois.

-

Après un innombrable instant de silence, l’homme en action se retira vers de plus vastes étendus, dans une pièce bien plus éclairée. Elle allait le suivre, bien entendu, mais à petits pas. Doucement, elle se laissait découvrir à la lumière naturelle. Sa peau pâle aurait pu rester dans l’ombre mais elle allait aussi pouvoir apercevoir son interlocuteur de plus près. A sa surprise l'homme était aussi bien blafard mais plutôt grand et bien bâti ET très coloré. Koko prit un siège en face de Kuroro l’air de rien. Elle déposa ses deux mains sur le rebord de la table. Elle se sentait bizarrement plus à l’aise et en position de force égale. Deux êtres qui se font face assis n’abordent très souvent pas le combat. Une fois de plus, elle allait avoir la chance d’assister à un petit tour. Fabuleux n’est-ce pas ? En fait Koyomi était une fille plutôt simple et il lui en fallait peut pour retenir son attention, surtout si cela ne requiert que quelques bouts de papier et beaucoup de couleurs. Pourtant, elle s’efforçait de cacher cette part d’elle a quelqu’un qui l’avait, plus tôt, menacé.

-Tu en fais de jolies choses… Dit-elle cette fois en le tutoyant. Alors toi non plus tu ne souhaites pas retourner dans ton ancien monde ? Et toute cette histoire d’élu ? Tu t’en moque n’est-ce pas…

Elle le fixait. Elle était persuadée qu’il n’avait pas besoin de l’aide d’une pauvre inconnue.

-Dis-moi Kuroro, dans ton monde, c’était pareil qu’ici ? Car ici, j’ai l’impression d’être  revenu une ancienne ère. Et puis tu n’avais pas l’air choqué  de me voir et je dois t’avouer que malgré ton excentricité, tu ne sembles pas quelqu’un qui vivrait au temps des rois…Malgré ton accoutrement.

Qu’il réponde franchement ou par n’allait peut-être par faire avancer les choses, mais elle voulait être sûre. Le temps n’avait plus d’importance, le passé, le présent voire même le futur, qui sait ce qu’elle pouvait découvrir d’ici ou d’ailleurs.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
   Hisoka

avatar

~ Esprit Libre ~
~ Esprit Libre ~


● Disponibilité ● : Je suis contre la violence, peace and Love.
Messages : 52
Date d'inscription : 07/10/2014

Feuille de Personnage
Niveau: 24
Exp:
1/5  (1/5)

MessageSujet: Re: Couloirs de livres. [Hisoka]   Lun 20 Oct - 16:26



© crédit
l'heure d'étudier

∆ Feat. Koko ∆


Koko était loin d’être stupide. De plus elle était méfiante. Comment faire pour la faire tomber dans le panneau ? Une idée vint à l’esprit du magicien. S’il voulait pleinement la perdre dans ses mensonges, il fallait lui faire perdre ses certitudes. Comment faire ? Le temps de sa réflexion, Hisoka fit un regard interrogateur à la demoiselle. Comme s’il ne comprenait pas certaines parties de ses paroles. Sortant à nouveau son paquet, il fit voler les cartes d’une main à une autre. Quand il eut terminé, le meurtrier sortit de sa poche une brioche dont il prit une bouchée avant de la laisser au milieu de la table. Afin de la mettre plus en confiance, Hisoka proposait à Koko de rompre le pain.


« J’ignore comment retourner d’où je viens, mais je ne suis pas dérangé par le fait d’être ici en effet. En revanche, je ne comprend pas ce que tu veux dire par une autre ère. Dans mon monde les choses sont à peu près les mêmes. D’où tu viens c’est différent ? ♦ » s’interrogea le magicien.


Afin de noyer ses soupçons quant à ses manières et son but, Hisoka sut parfaitement ce qu’il devait faire. Soudainement, il prit un air démoniaque. Les traits de son visage devinrent ceux du meurtrier assoiffé de sang qu’il était vraiment. Accompagné d’une expression sadique, il s’arma d’une carte qu’il plaqua contre sa gorge. C’est alors qu’il fit un rapide mouvement de gauche à droit, comme s’il voulait s’étrangler. Cependant, la seule qui se passa fut que la carte se plia. Hisoka se mit alors à rire de bon coeur en posant devant Koko la carte abimée.


« Koko, d’où je viens la mise en scène et les apparences sont des armes très puissantes. Je n’étais d’où je viens rien de plus qu’un simple magicien royal. Mes cartes ne sont en rien des armes, mais si les gens le pensent, alors je peux obtenir d’eux ce que je veux. Tu comprends ? Si tout à l’heure tu avais voulu te débattre, je n’aurais alors été en mesure de te faire aucun mal. ♥ » expliqua Hisoka.


Après ce qu’il venait de faire, aucun doute ne pouvait subsister. Pourquoi ne s’était-il pas blessé ? Tout simplement parce qu’il n’avait pas voulu faire de sa carte une arme. Si c’était ce qu’il avait voulu, il se serait égorgé lui même. Baissant la tête, la magicien prit alors un air désespéré.


« J’ai vraiment besoin de ton aide. Si je peux retrouver un travail similaire à celui de mon ancien monde je serai en sécurité. Je t’en prie Koko, la magie c’est tout ce que je sais faire. ♠ » supplia-t-il.



© ciitroon


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
   Koko

avatar

~ Indécise ~
~ Indécise ~


● Disponibilité ● : J'aime le relationnel car je n'ai pas d'amis irl.
Messages : 28
Date d'inscription : 07/10/2014

Feuille de Personnage
Niveau: 7
Exp:
1/5  (1/5)

MessageSujet: Re: Couloirs de livres. [Hisoka]   Lun 20 Oct - 20:48


Couloirs de livres
C’était-elle donc trompée ? Elle n’allait pas rester trop longtemps sur cette pensée. Elle attendait tout de même impatiemment la réponse de Kuroro, s’il connaissait les mêmes choses que la jeune fille cela la rassurerait certainement. Peut-être un peu, histoire d’avoir au moins un repère fixe. Elle continuait de le dévisager, sans être trop insistante. Il bougeait comme à son habitude. Très agile et confiant. Était-il si menaçant ? La nourriture qu’il avait déposée au milieu de la table déstabilisa quelque peu Koyomi. Son attention avait totalement changé, elle n’avait plus rien mangé depuis plusieurs heures maintenant et cet avant-gout la fit déglutir plus qu’à l’habitude. Il ne fallait pas l’inviter deux fois pour comprendre et avant d’attraper un bout elle le remercia d’un geste amical de la main. En un rien de temps, le bout de brioche avait disparu. Koko était du genre à manger plutôt rapidement mais surtout en grande quantité, mais elle n’était pas malpolie et se retint. Son esprit c’était refocaliser sur les paroles de son interlocuteur.

Sans dire un mot et tout en restant aussi calme qu’au départ, la jeune femme fut, sincèrement, déçue par la réponse qu’elle venait d’entendre. Elle avait détourné le regard un instant avant de sentir le furieux changement d’atmosphère. En se retournant, le clown avait totalement changé d’expression, son aura était celle d’un meurtrier, Koko s’était ardemment cramponné à son siège, elle voulait fuir et partir mais cette tension fut trop intense et l’instant trop court pour qu’elle puisse bouger. Tout en observant la scène avec de gros yeux, il eut finalement un fou rire, plutôt significatif. Lorsque la tension retomba, Koko comprit une chose, une chose qu’elle n’aurait certainement jamais dû comprendre. Elle était encore trop faible, pas assez sur le qui-vive. Un magicien n’est-ce pas ? D’après ce que Koyomi avait déjà entendu des magiciens, c’était des êtres plutôt mystérieux, surprenant mais aussi fermé. Un bon magicien cache. Il joue. Mais il avait l’air si sincère.

Elle ne savait toujours pas. Ses yeux étaient posés sur la carte abîmée. Elle l’attrapa et la retourna dans tous les sens puis elle posa un regard accusateur à Kuroro.

-Chez moi c’est, enfin là-bas c’était… Non, ce n’est pas vraiment important. Dit-elle songeusement. Ce qui est important, c’est que j’accepte de t’aider.

C’était surement stupide, faux. Et même si elle n’était pas encore prête à se lier d’amitié ou à encaisser rien qu’une relation amicale, elle s’était clairement mis en tête de le croire. Il avait prouvé à de nombreuses reprises son pouvoir et ses capacités, sans être totalement intimidant. Mais son aura restait perturbante et elle ne pouvait pas croire qu’il était inoffensif.  Finalement un sourire s’afficha sur les lèvres de la jeune fille. Elle semblait finalement plus détendue…

-En tout cas, ça doit être un beau métier, d’où je viens nous n’avions pas le droit de nous adonner à ce genre d’activités… Nous n’avions que les livres pour rêver un peu. Enfin, en tout cas ! Si je peux me permettre, j’ai été recueilli par une famille de paysans non loin de la frontière et j’ai entendu dire que la reine était plutôt aimable et ouverte à son peuple. Elle accepterait certainement un entretien avec toi et surtout si tu es un élu. Tu n’as peut-être pas besoin des livres pour t’entraîner, tu sembles très bon dans ton domaine.

Koko avait toujours la carte en main.

- Je peux garder cette carte ?

Tout cela semblait bien superficiel.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
   Hisoka

avatar

~ Esprit Libre ~
~ Esprit Libre ~


● Disponibilité ● : Je suis contre la violence, peace and Love.
Messages : 52
Date d'inscription : 07/10/2014

Feuille de Personnage
Niveau: 24
Exp:
1/5  (1/5)

MessageSujet: Re: Couloirs de livres. [Hisoka]   Mer 22 Oct - 20:08



© crédit
l'heure d'étudier

∆ Feat. Koko ∆


Assez facile en fin de comptes. Koko acceptait de l’aider, Hisoka avait réussi. Restant très attentif, il écoutait ses paroles. Bien qu’il s’en cache, elle l’amusait. Rien de ce qu’elle ne lui apprenait n’était une surprise pour lui. Il savait déjà tout de ce qu’on disait de la Reine. Mais tout cela n’était qu’un détail. Le magicien venait de se voir accorder l’aide de la jeune fille. En dehors de son mensonge, il voulait effectivement trouver des informations sur la bienséance spécifique de ce monde. Il aurait pu le faire seul, mais le faire en mentant était bien plus drôle. Alors que Koko tripotait sa carte (oh yeah...), Hisoka lui offrit un large sourire.


« Je te remercie de bien vouloir m’aider. Tu sais, j’ignore s’il n’existe pas des coutumes étranges en ce monde, les livres nous l’apprendront. Concernant la carte, oui tu peux la garder, ce joker est ma signature. ♣ » dit-il calmement.


Durant les heures qui suivirent, les deux alliés temporaires cherchèrent des livres pouvant leur apporter les informations qu’ils cherchaient. La chose ne fut pas simple au vu de la quantité assez astronomique de livres que comptait l’endroit. Le pire de tous était que parfois, un seul livre n’était pas suffisant pour apprendre tout une règle particulière, il fallait alors en chercher d’autres. La tâche se révéla donc longue et fastidieuse. Toutefois, après tout ce temps passé le nez dans de nombreux ouvrages, Hisoka comme Koko devinrent de véritables experts en la matière. Après tout, ce n’était pas bien compliqué, et pas très différent du monde d’où venait le magicien. Ayant obtenu ce qu’il voulait, Hisoka prit la direction de la sortie, laissant Koko derrière lui.


« Ma chère, je te suis redevable. Si tu as besoin de mon aide à l’avenir, tu l’auras. Sur ce je te laisse. Oh, j’oublie de te donner ma carte dans tout ça... ♥ » chantonna Hisoka.


Sans pour autant cesser de marcher, le magicien sortit une carte de son paquet sur laquelle était écrit en toutes lettres "Hisoka". Après s’être retourné, il la lança de toutes ses forces en direction des pieds de Koko. Résultat des courses, elle se planta à moitié dans la pierre qui recouvrait le sol en y faisant une fissure au passage. Après avoir passé tout ce temps à lui mentir, Hisoka décida finalement qu’il était temps de laisser la vérité éclater au grand jour. Un sourire satisfait au visage, le Joker s’en alla lentement. Bien, maintenant qu’il avait apprit ce qu’il désirait, il ne lui restait plus qu’à passer à la seconde étape de son plan.  


© ciitroon


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
   Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Couloirs de livres. [Hisoka]   


Revenir en haut Aller en bas
 

Couloirs de livres. [Hisoka]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Couloirs de livres. [Hisoka]
» Les livres Star Wars
» Livres ou Films???
» Adaptation des livres au cinéma ???
» Mes livres albums souvenirs...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
[Multivers Mangas] Sasurai no Sekai :: 角色扮演 - Rôle play :: Royaume de Shu :: Capitale - Haneul-