Sasurai no Sekai est un monde où se croisent, se confondent et se confrontent des personnages de quasiment tous les univers de fictions connus. Il vous est libre d'incarner presque n'importe quel protagoniste de mangas ou manhwas, jeux-vidéos ou même de comics. Tous sont envoyés dans un univers unique, mêlant mythologie et folklore d'origine Japonaise, Chinoise ou Coréenne. Débutez tous une aventure unique dans un univers nouveau. Faites évoluer vos personnages pour leur faire retrouver leur puissance d'antan et finalement la dépasser !

Communauté de joueurs de jeux par forum 

Partagez | 
 

 Elle est où la végétation?!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

avatar

~ Malfaisante ~
~ Malfaisante ~


● Disponibilité ● : Je sais pas si tu vas vouloir... Je suis un peu casse-couille.
Messages : 135
Date d'inscription : 11/10/2014

Feuille de Personnage
Niveau: 18
Exp:
3/5  (3/5)

MessageSujet: Elle est où la végétation?!   Jeu 23 Oct - 1:34



La mer, c'est à chier

Je préfère mon ancien monde, le mien! Oui, vous avez bien lu! Franchement, c’est moche ici. Y a rien qui m’appartient, tout est à recommencer! T’as un problème avec mes points d’exclamation? Bah t’as raison, j’suis pas de bonne humeur! T’as un problème avec ça? Non? Tant mieux, sinon tu serais déjà mort dans d’affreuses souffrances, assassinés par des roses. M’enfin, ça c’est si je retrouve mes pouvoirs d’antan… Pourquoi, en plus de devoir refaire ma vie à zéro, il faut que je perde mes seules alliées? Si je trouve celui qui m’a amené ici contre mon gré, il passera un sale quart d’heure! Oh qu’il regrettera sa décision. On ne m’importune pas sans représailles. Vous connaissez, le genre de personne fonceur qui ne recule devant rien pour parvenir à ses fins, qui n’a aucun scrupule à user de tous les moyens, même ceux considérés comme mal? Ça me caractérise! Comment ça, ça ne vous surprend pas? Bof, je n’ai pas de temps à perdre à vous parler et à attendre vos réponses. Il faut que j’agisse maintenant! Plus vite je me familiariserai, plus vite ma divine domination s’étendra! Ça me manque, ma vie d’avant. Devenir une nobody du jour au lendemain… je dois reprendre mes marques avant de me faire trop vieille!

Alors que le ressentiment noircit ton cœur, tu laisses en plan les gens autour de toi pour t’éloigner, pour respirer tranquillement.

Faut que je me calme et que mon brillant esprit trouve une solution illico! Y a pas moyen que je reste prise ici, sans contrat, à devoir tout réapprendre. S’il existe un passage entre ce lieu et celui de ma naissance, ça doit aller dans les deux sens, forcément. La voilà, ma réponse! Bon, ça ne sera sans doute pas facile comme quête, peut-être même devrais-je obtenir plus de puissance qu’actuellement, mais j’y arriverai. L’échec ne constitue pas une option! Ça serait mal me connaître. S’il le faut, je forcerai tout le monde par la torture à me dévoiler comment rentrer à la maison. Après, y a pas grand monde ici… Certes, je me suis éloignée de quelques passants, des petits amoureux avides de coucher de soleil sur l’eau… beurk! L’absence de végétation me pèse. Je devrais partir, sauf que j’ai atterri ici. Qui sait ce qui pourrait se produire si je me meus trop. D’un coup… que le portail ou j’sais pas quoi d’autre qui m’a conduit ici disparaît durant un long moment! Trop horrible!

Alors que l’inquiétude te gagne, tu la chasses aussi vite qu’elle est apparue.

Non, je suis plus forte que cela! Rester plantée là à contempler la mer ne m’apportera pas de réponse ni rien en fait. Il faut prendre les devants, braver l’inconnu. Ça y est, je suis résolue! J’avancerai, qu’importe ce qui m’attend. Un portail n’aura pas raison de moi aujourd’hui! Autant me trouver un environnement qui me mettra davantage à l’aise, puis entreprendre des petites recherches. En même temps, me perdre n’avancerait à rien… Quelle foutue galère! Oh! D’autres passants! Aussi bien les aborder pour être fixée. Je les approche tandis qu’eux me dévisagent…. Putain, la tête de con qu’ils font! Bref, s’ils ne sont pas contents, qu’ils regardent ailleurs.

Hey, la civilisation, c’est de quel côté? Oh, et préférablement un endroit avec des fleurs, style des roses quoi, terminai-je, tâchant de leur servir un doux sourire.


Malgré ça, mon corps et mon visage ont toujours un aspect un peu machiavéliques. Bah, c'est amusant de faire peur!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

~ Malfaisante ~
~ Malfaisante ~


● Disponibilité ● : Je sais pas si tu vas vouloir... Je suis un peu casse-couille.
Messages : 135
Date d'inscription : 11/10/2014

Feuille de Personnage
Niveau: 18
Exp:
3/5  (3/5)

MessageSujet: Re: Elle est où la végétation?!   Sam 25 Oct - 16:26



Je mérite une réponse!

Les deux imbéciles m’observent sans répliquer, les yeux presque sortis de leur orbite. La bouche ouverte, ils pourraient avaler un insecte qu’ils ne bougeraient pas, qu’ils ne sourcilleraient pas… De vraies mouches attirées par la lumière, et encore, la comparaison est gentille. Ok, mon physique a de quoi faire tourner les têtes, mais quand même pas à ce point-là. À moins qu’ils me considèrent comme une anomalie… C’est vrai qu’en regardant bien, nous n’avons aucun point en commun. Je ne suis clairement pas à ma place ici… et eux semblent le remarquer. Ils ne sont peut-être pas aussi bêtes qu’il n’y parait finalement. Possible qu’ils parviennent à me donner des réponses, s’ils finissent par sortir de leur torpeur. Diablement tentant, de les embêter un brin, juste un peu, voir de quoi ils sont capables. Je suis curieuse! Ce monde, abrite-t-il des humains plus puissants que chez moi? Détiennent-ils tous des dons, des talents, des pouvoirs, appelez ça comme vous le souhaitez! Hum,  je dois essayer, ma curiosité prend le dessus. Puis, les blesser un peu, juste un peu, pourrait me permettre d’enfin obtenir une réponse de leur part. Faut leur accorder le bénéfice du doute, ils sont peut-être débiles profonds, comment le savoir?

Ces pauvres gens ont eu le malheur de croiser ta route, celle d’une démone aux allures trompeuses.

Merci pour le compliment! Ça me va droit au cœur! Et le premier qui me sort : « encore faudrait-il que tu en aies un » peut aller crever! J’aime tuer et répandre le mal, ça ne fait pas de moi un être insensible. Entre-toi ça bien dans le crâne! Bref, j’hausse un sourcil, celui qui n’a pas d’œil de rose en dessous, puis je patiente encore un peu. S’ils ne se décident pas prochainement, ça n’ira pas bien pour eux. Malheureusement, ou heureusement, ça dépend des points de vue, ils restent dans leur mutisme. Bah, au moins, cela m’offre une belle opportunité d’action, mais aussi de tester ce qui me reste de talent avec mes alliées de toujours : les roses. Quoi de mieux que de tenter le coup sur des minables sans intérêt? En plus, y a personne d’autre ici. Du moins, c’est ce que m’indique un tour discret sur moi-même. Oui, discret! Rho, faut toujours venir me faire chier sur ce que j’affirme hein?! Ça devient lourd et saoulant. Il y a mieux comme compagnie que toi!

Un jour, ton arrogance et ton égoïsme te perdront…

Que tu dis! Si t’es pour me dire des trucs du genre, aussi bien te la fermer, ça me fera des vacances. J’étais mieux chez moi, tranquille, vivant ma vie sans avoir cette fichue voix de merde toujours dans les pattes! Portail maudit! Pourquoi fallait-il qu’il m’amène ici? C’est une sorte de punition, n’est-ce pas? Pour toutes les vies que j’ai éteintes, que j’ai volées? Eh bah, rien à foutre! Je continuerai, et ce, sans attendre! Mon corps bouge de lui-même, instinctivement. Au moins, je n’ai pas entièrement perdu mes réflexes. Mes délicates mains s’avancent vers eux, tandis que des lianes vertes pleines d’épines de roses s’entortillent sur mes bras, se dirigeant vers mes proies. Avant qu’elles n’aient eu l’occasion de s’enfuir ou même de crier, les voici prisonnières de ma divine étreinte. Incapables de se mouvoir, incapable de se libérer. Mes doutes sont confirmés, ces humains sont sans intérêt, ordinaires, vides. Cependant, ils peuvent possiblement m’aider, me guider dans ce monde moisi. D’où l’intérêt de ne pas trop les amocher… pour l’instant.

Je vous ai demandé gentiment une information. Si vous ne voulez pas finir broyés par les lianes épineuses, répondez maintenant~


Douce et moelleuse, ma voix contrastait complètement avec mes actions. Trop bon, comme situation! Ça me manquait royalement, mais le plaisir revient vite! L’adrénaline augmente mes facultés, mes sens également. Dommage que ces minables parasites ne représentent pas un défi à ma hauteur!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

~ Malfaisante ~
~ Malfaisante ~


● Disponibilité ● : Je sais pas si tu vas vouloir... Je suis un peu casse-couille.
Messages : 135
Date d'inscription : 11/10/2014

Feuille de Personnage
Niveau: 18
Exp:
3/5  (3/5)

MessageSujet: Re: Elle est où la végétation?!   Mer 29 Oct - 23:17



Enfin des réponses!

Ils sont ordinaires, minable, sans intérêt. Ils ne peuvent même pas se défendre face à mes pouvoirs fortement diminués! En fait, je ne pourrais pas les broyer tel qu’annoncé plus tôt… Énorme déception. Il va falloir que je trouve un moyen de regagner ma force, mes pouvoirs. Sans mes roses, sans mes précieuses alliées, je ne suis rien. Difficile de l’admettre, mais elles m’ont forgée à leur image, selon leur bon vouloir. Sans elles, jamais dans mon monde les gens m’auraient crainte. Dire que je ne peux plus utiliser ma forme ultime… Ça me donne une telle rage, une telle soif de vengeance! Je devrais assassiner tous ceux qui croisent mon chemin à partir de maintenant, à commencer par ces deux hommes bêtes et inutiles. Avaient-ils non seulement quelque chose à m’apprendre ou vivaient-ils leur misérable existence dans l’ignorance? Je me dis que la seconde option leur correspond davantage. Autrement, sous ma menace, ils auraient déjà craqué. Décidément, un monde ou l’autre, les idiots peuplent et se reproduisent à grande vitesse. Véritable fléau dont personne ne semble se soucier. Un jour, les évènements prouveront que nous avions raison à tous les niveaux. Malheureusement, ça sera trop tard, comme toujours. Décidément, le genre humain n’apprend jamais de ses erreurs. Affligeant!

Plus tu te motives, plus ton envie de voir leur sang s’écouler sur les lianes augmente.

Évidemment! Bonne déduction l’ami! Bah quoi, maintenant qu’il faut que je te supporte, autant se trouver des surnoms débiles et agrémenter nos conversations de sarcasmes bien appuyés… Oh, ça ne te plait pas? Bah y a qu’à plus me suivre et voilà! Tout le monde en sera content, moi la première! Comment ça non? Putain, casses-toi juste de ma tête! C’est vraiment saoulant! Je suis supposée vivre ici à jamais avec tout ça? C’est beaucoup trop pourri et moche et affreux! J’en aurais bien dit d’autres mais voilà. Trop de répétition. Bref, alors que je bouge un peu, pour accentuer l’étreinte sur eux et que les épines vont bientôt pouvoir s’enfoncer dans la chair, les satisfaisant, je suis coupée dans mon élan. J’arrête tout et écoute avec attention celui qui a décidé d’être brillant. Il me divulgue tout ce qu’il sait, sans retenue, ou du moins, je n’en décèle pas. Sa pitoyable vie semble lui importer au final. Au moins, ça m’aura légèrement aidé à mieux comprendre cet endroit étrange. Des royaumes hein? Avec sans surprise une quête au pouvoir et à l’expansion des terres. Les hommes sont tous du pareil au même, peu importe leur univers. Une donne qui ne me déstabilisera pas, parmi toutes les autres.

Avec tes maigres informations en main, tu ne peux toujours pas étendre ton pouvoir comme désiré.

Tu as le don cher lecteur de briser la maigre consolation fraichement obtenue… Je m’en fous de ton avis, j’ai des connaissances de plus à présent. Élue… ça sonne bien quand même. À mon avis, c’est un peu débile de brider les nouveaux arrivants ainsi s’ils arrivent pour servir les dirigeants. Semblerait qu’ils aient du mal au niveau administratif. Tant pis pour eux que j’ai envie de dire. Jamais ils ne me feront plier. Ma liberté, j’y tiens. Les lois et toutes les conneries qui les entourent, bonnes que pour les faibles. Marginale jusqu’à la fin, jusqu’au bout! Du coup, il me fallait en savoir davantage sur les diverses organisations ici. Puis, nager dans le néant quant au genre d’élus qui pourraient croiser ma route me stresse légèrement. Dans mon monde, je représentais un idéal, une exception. Apprendre qu’ici, je deviens une norme, et que même il y en a des plus puissants… Ça me contrarie affreusement. Je passe mes nerfs ailleurs pour que ça ne me retombe pas dessus plus tard.

Merci pour votre générosité, mes chers amis~ déclarai-je, sarcastique.


En serrant la main droite, les lianes d’épines firent leur boulot, les étouffant à mort tous les deux. Les bruits qui s’échappaient de leur bouche me répugnaient au plus haut point. Hideux jusqu’à la fin. De simples civils et sans témoin, une chance à ne pas manquer. Il faut bien que je m’exerce pour regagner ce qui m’a été volé!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

~ Malfaisante ~
~ Malfaisante ~


● Disponibilité ● : Je sais pas si tu vas vouloir... Je suis un peu casse-couille.
Messages : 135
Date d'inscription : 11/10/2014

Feuille de Personnage
Niveau: 18
Exp:
3/5  (3/5)

MessageSujet: Re: Elle est où la végétation?!   Lun 3 Nov - 2:56



Repartir à zéro

Au final, je n’avais pas obtenu tant de précieuses informations, mais suffisamment pour commencer à me faire une tête sur le genre d’endroit dans lequel je me trouve en ce moment. Assez différent de mon monde, malheureusement. Il va me falloir approfondir ça encore plus. Trouver d’abord la civilisation, ensuite une bibliothèque ou un haut gradé un peu con pour lui soutirer tout ce qu’il sait. Visiblement, les gens du peuple ne me serviront pas plus que ces deux crétins. Ils me diront assurément la même chose, tenus à l’écart par les postes au pouvoir. Il s’agissait là d’une donne qui ne change pas, un point de repère. Ainsi, je sais que je vais me rebeller contre les autorités. Appliquer des principes à tous pour y déroger comme bon leur semble… Bande de connard! Je les hais déjà! Y a pas à dire, les besoins des marginaux sont toujours relégués au second rang. Pire, ils nous font venir et il n’y a personne pour nous accueillir. Démerde-toi, après ça. Sommes-nous supposés réellement les aider, nous, les champions, comme ils disent? Bah faudrait qu’ils fournissent un peu plus d’efforts!

Une sourde colère monte en toi. Elle finira par t’aveugler si tu la laisses t’envahir.

Ça n’arrivera pas j’te dis… Bref, à présent qu’ils sont morts, j’observe les alentours. Histoire de ne pas me faire accuser à tort de meurtre quoi. Bah oui, à tort! Je peux très bien faire croire ce que je veux, quand je le souhaite! Et pour appuyer mes dires, quoi de mieux qu’une petite démonstration? Je saurai être convaincante, ne t’inquiète pas. Ils n’y verront tous que du feu, à condition qu’il y ait bel et bien quelqu’un dans les parages, ce qui ne semble pas être le cas. Autant me montrer prudente, on ne l’est jamais suffisamment. Mon expression du visage mût, devenant plus affolé, plus inquiet. Je me penche au-dessus des corps, comme pour les réanimer. Petite prestation parfaite pour faire croire qu’il s’agit d’un accident, que je ne voulais pas que ça se termine ainsi. Facile de berner les gens après tout, sauf que je me répugne un peu à jouer un tel rôle. Comme si je peux m’abaisser à cela. Certes, ils ne le savent pas encore, mais en seront informés dès que je retrouve ma force d’antan! En attendant, je simule de me choquer moi-même pour ce que j’ai fait. C’est somme toute amusant.

Ton égo te perdra un jour. La réalité te frappera en plein visage.

Je me redresse sans me soucier davantage de ces paroles creuses à mes oreilles. De toute, il faut que je reste concentrée sur mon rôle. De fausses larmes très convaincantes roulent sur mes joues, tandis que mes épaules tressaillissent. Je devais faire ça plus souvent! Je me trouve un talent naturel d’actrice, c’est complètement fou! Au moins, si personne ne m’engage comme mercenaire ici, il y a moyen que je me recycle. En voilà une bonne nouvelle!

C’était un accident, commençais-je à voix basse, avant de reprendre de plus belle. Un accident! Je me défendais seulement contre eux!


Puis je pris mes jambes à mon cou, comme effrayée devant tant de sang, alors qu’à sa vue je me sens à ma place, comme parmi un champ de roses. Si quelqu’un m’observait, il n’y verrait que du feu. Avec ça, l’ambiguïté qui aurait pu régner serait entièrement dissipée. M’enfin, pour peu qu’une personne ait vu. Avec l’heure tardive, la noirceur environnante, et autres facteurs comme le bruit de la mer, bah je m’en tire plutôt bien. Il me faudrait agir de la sorte, discrètement, avec discernement, durant les prochains jours. En tout cas, le temps que je regagne tout ce que j’ai perdu. Ensuite, ma vie deviendrait foutrement plus simple! J’ai l’impression de revenir en arrière, au moment de ma vie durant lequel j’étais impuissante et faible… Ça me tue. Je n’ai pas besoin de mauvais souvenirs! Ce nouveau départ, je le voie comme une foutue malédiction! Je chercherai aussi longtemps qu’il le faut une échappatoire pour retourner chez moi!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
   Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Elle est où la végétation?!   


Revenir en haut Aller en bas
 

Elle est où la végétation?!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Veut voir Abdel mais tomber sur Nirina (Pv elle)
» La «frontière» est-elle carrément fermée entre Haïtiens et Dominicains même au Q
» Quand haiti pourra-t-elle exporter vers RD?
» L'armée d'Haïti est-elle soluble dans la démocratie ?
» Elle est admirable cette haitienne.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
[Multivers Mangas] Sasurai no Sekai :: 角色扮演 - Rôle play :: Royaume de Wu :: Bordure d'océan-