Sasurai no Sekai est un monde où se croisent, se confondent et se confrontent des personnages de quasiment tous les univers de fictions connus. Il vous est libre d'incarner presque n'importe quel protagoniste de mangas ou manhwas, jeux-vidéos ou même de comics. Tous sont envoyés dans un univers unique, mêlant mythologie et folklore d'origine Japonaise, Chinoise ou Coréenne. Débutez tous une aventure unique dans un univers nouveau. Faites évoluer vos personnages pour leur faire retrouver leur puissance d'antan et finalement la dépasser !

Communauté de joueurs de jeux par forum 

Partagez | 
 

 Il était une fois l'histoire de la rencontre d'une rose, d'un fantôme, et d'un handicapé...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
   Munsu

avatar

~ Juge ~
~ Juge ~


● Disponibilité ● : Arrête. Tu te fais du mal à fantasmer sur moi.
Messages : 27
Date d'inscription : 14/10/2014

Feuille de Personnage
Niveau: 4
Exp:
2/5  (2/5)

MessageSujet: Il était une fois l'histoire de la rencontre d'une rose, d'un fantôme, et d'un handicapé...   Jeu 23 Oct - 19:47


Munsu cracha. Une souillure couleur vermeille tacha l’herbe verte. Il prit une bonne goulée de l’air purifié par son respirateur artificiel avant de se relever. Cette maladie ne le lâcherait donc jamais ? Il se trouvait à présent dans un univers totalement étranger et pour une raison qui lui était parfaitement inconnue, il ne connaissait personne à part sa garde du corps, qui il fallait le dire semblait avoir perdue sa langue. Et en plus il lui fallait se taper les crises régulières que lui imposait sa malédiction !
Il donna un coup de pied rageur contre l’écorce de l’arbre sous lequel il s’abritait pour se protéger de la légère bruine qui s'écrasait depuis plusieurs dizaines de minutes. Il n’avait jamais cru à la chance de toute façon.

Cela faisait à présent une semaine qu’il se trouvait dans ce nouveau monde, peut-être un peu plus. Il n’avait pas vraiment fait attention. Il avait rencontré de multiples hommes et femmes, dont un étrange individu accablé du même statut que lui, un "élu". Il était parvenu au fil des jours à glaner quelques informations par-ci par-là. Il s’était ensuite laissé aller au gré des chemins. Il lui fallait réfléchir loin de toute civilisation. Que faire ? Où aller ? Quel objectif suivre ? Tout ce qu’il connaissait, et tout ce dont sa vie était autrefois composée avait disparu dans les méandres de l’espace-temps. Il n’avait plus pour seule preuve de son existence passée que son médaillon d’Angyo Onshi. Et encore, ce dernier ne semblait plus marcher pour une raison qu’il ignorait totalement.

Il soupira et se laissa tomber, dos au tronc, afin d’admirer le paysage. À la gauche de l’Angyo Onshi se trouvait la fissure géante, une sorte de frontière délimitant les territoires de Wei et de Shu, d’après ce qu’il avait cru comprendre des quelques personnes à qui il avait adressé la parole. Devant lui s’étalait une large plaine légèrement vallonnée. Les brins d’herbes, d’une verdure éclatante, pliaient sous la douce caresse du vent. Sando s’était assise quelques pas en retrait. Le paysage était moucheté de multiples points noirs, signalant une légère activité humaine. Par-ci par-là poussaient également quelques arbres solitaires lorsqu’il ne s’agissait pas de bosquets.

La vie semblait si calme… et pourtant, l’ancien général ce doutait que sous la roche se cachait une anguille. Les élus n’avaient pas été appelés en ce monde pour rien. Il savait comment il était venu dans ce monde. Un homme les avait "appelé", selon les rumeurs. Mais il ignorait encore tout de l'objectif que poursuivait cet individu en les amenant ici. Il y avait forcément une raison à leur venue. Le tout était de découvrir ce qui se cachait derrière toute cette affaire. Il soupira à nouveau.

« On dirait bien que tout se complique à nouveau… »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

~ Malfaisante ~
~ Malfaisante ~


● Disponibilité ● : Je sais pas si tu vas vouloir... Je suis un peu casse-couille.
Messages : 135
Date d'inscription : 11/10/2014

Feuille de Personnage
Niveau: 18
Exp:
3/5  (3/5)

MessageSujet: Re: Il était une fois l'histoire de la rencontre d'une rose, d'un fantôme, et d'un handicapé...   Sam 25 Oct - 17:28



Des élus... hahaha

La pluie, c’est bon pour les fleurs, pour la végétation en générale. Elle aime l’eau, pas en trop grande quantité par contre. Heureusement, en ce jour, il s’agissait plus de bruine, donc parfait pour le règne végétal. Néanmoins, mes cheveux n’apprécient pas autant, il faut l’admettre… Ils commencent à se rebeller, à frisotter, à créer de petites vagues, comme la mer face à laquelle je suis arrivée dans ce monde. Ça ruisselle sur mon corps peu couvert, me faisant frissonner. Bah oui, ça n’a pas eu la bonne idée d’être de la bonne pluie chaude et continue. À croire que le destin se fiche royalement de ma gueule en ce moment… À moins que pour lui cela représente la chance de repartir à zéro, de me repentir de mes péchés puis finalement de me conformer… J’éclate alors d’un rire sarcastique et bien sonore. Quelques passants se détournent et courent presque pour m’échapper, me croyant sûrement folle. Déjà que le fait d’être une élue les traumatisent, j’ajoute un peu à leur malheur. Bah tant pis, ils n’avaient qu’à pas me choisir. J’étais très bien là où j’étais! Toute cette histoire est entièrement de leur faute, à tous! Un jour, je me ferai une joie d’exploser la gueule aux responsables de cette mascarade!

Tu parles beaucoup et fais bien des promesses que tu ne tiens pas…

Ouais bah ça sera différent désormais! Tu vas connaître une toute nouvelle personne, cher lecteur énervant! Puis, ce que tu racontes est faux! Gros mensonge honteux! N’entache pas ma réputation! Lorsqu’il s’agit de massacre, de vol, de combat, de mon bonheur en somme, je n’hésite jamais, fonceuse et déterminée! Qui es-tu pour oser prétendre le contraire?! Tu ne me connais que depuis quelques jours, va au Diable et laisse-moi tranquille! Bordel, je ne sais pas ce qui me rend le plus irritable entre tes interventions, mes pouvoirs disparus ou le fait de me retrouver dans l’inconnu, à dépendre d’autrui pour m’adapter… À croire que la poisse me colle à la peau. C’est un peu le cas avec cette bruine emmerdante remarque. Bref, il faut que je trouve des réponses et vite! Les deux gentilles personnes rencontrées lors de mon premier jour m’ont apprises quelques petites choses bien utiles à ma survie. Elles m’ont guidé jusqu’à ce royaume pour une obscure raison. Possiblement un piège, mais je ne vois pas pourquoi. Après tout, elles attendaient notre venue. Oui, semblerait qu’on soit plusieurs, tous plus ou moins puissants. Quelle galère pour moi! Il faut que ma puissance d’antan me revienne avant d’en croiser d’autres. Jusqu’à présent, mon chemin me guida seulement à des lieux reculés, pratiquement pas fréquenté.

Sauf qu’un jour, d’honnêtes élus se feront un plaisir de te surpasser, de protéger tout ce que tu détestes du plus profond de ton âme.

La ferme j’ai dit! Qu’ils s’amènent, je m’organiserai pour les réduire en engrais pour la terre, histoire de fertiliser mes rosiers. Maintenant, laisse-moi apprécier le paysage, tu veux? Belle plaine, avec des arbres çà et là, de la végétation agréable à l’œil. Mes pas m’avaient conduit jusqu’ici, inconsciemment. Je m’y plairais clairement pour une pause bien méritée. Soulagée, je poursuivis ma route, jusqu’à ce que deux personnes n’attirent mon attention. Différentes, c’était le seul mot qui me venait à l’esprit en les détaillants. Pas des habitants du coin, un peu comme… moi. Les premiers élus que je croise!

Que vas-tu faire, vile femme?

Hum, devais-je m’approcher, me risquer? L’homme semble aussi paumé que moi, sauf que lui, bah il est accompagné. Cruelle décision. Possible qu’il en sache davantage sur les différents royaumes, sur la possibilité de rentrer à la maison. Dans un sens, je ne devais pas manquer cette chance. Et si jamais cette rencontre se retourne contre moi, j’aviserai le moment venu. Je ne suis pas sans défense! Déterminée, je m’avançai suffisamment pour qu’ils me remarquent. À une bonne distance de sécurité, si jamais ils osent tenter quoi que ce soit à mon égard, je pris la parole.

Hey, les interpelais-je. Vous n’êtes pas d’ici, n’est-ce pas?


Bah quoi, fallait que j’obtienne une validation! Puis, je ne pus m’empêcher de me demander s’il y en a d’autres dans les parages. Peut-être observent-ils sans réagir, patientant le bon moment…

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

~ Bienfaiteur ~
~ Bienfaiteur ~


● Disponibilité ● : Je suis trop fort(e) pour toi. Désolé(e)
Messages : 31
Date d'inscription : 07/10/2014

Feuille de Personnage
Niveau: 6
Exp:
2/5  (2/5)

MessageSujet: Re: Il était une fois l'histoire de la rencontre d'une rose, d'un fantôme, et d'un handicapé...   Dim 26 Oct - 20:22


    La situation politique de ce pays était assez tendu. Enfin de ce que j'en savais, et je peux vous dire que c'était pas jolie ce qu'on me racontait à propos des relations entre les royaumes. Et c'était pour cette raison que je m'étais rendu à la frontière entre Shu et Wei. Il s'agissait des deux royaumes que je connaissais le moyens, donc il était important pour ma collecte d'informations d'en savoir un peu plus sur ce genre de lieux.

    Je m'étais donc rendu à l'endroit où l'on racontait qu'une immense brèche faisait guise de frontière entre les deux royaumes C'était très intéressant comme fait, est-ce que cette brèche était dut à un événement naturel, ou bien avait-elle été crée volontairement. Si la deuxième proposition était la bonne, je me demandais à quelle point quelqu'un ou quelque chose pouvait être aussi puissant pour provoquer une telle chose. Je déglutit à cette idée, peut-être n'était-ce pas le bon moment pour penser à ça.

    Il n'y avait pas beaucoup de personnes par ici, j'en avais même vus certains fuir, qu'est ce qui pouvait les avoir effrayés ainsi ? Bref, ce n'était pas le moment de s'occuper de ça. Une fois sur les lieux, je commença mon petit interrogatoire, et la première chose que l'on me fit remarquer était que j'étais un élu. Oui c'est bon j'avais compris, depuis le temps que je me trouvais ici, je pense avoir assez bien assimilé ma position actuelle au sein de cette hiérarchie. Néanmoins je restais aimable et confirmait les interrogations de certains, éclairait la lanterne d'autres au sujet de mon véritable monde.

    Ça commençait vraiment à me saouler, donc je me retira de cette foule de plus en plus grandissante le plus discrètement possible, avant de me rendre dans une plaine. J'étais impressionné, c'était fou de voir à quel point le paysage pouvait être différent en si peu de distance parcourue. La flore dominaient presque entièrement le paysage qui s'offrait à mes yeux, cette plaine semblait infinie. M'approchant de plus en plus de la fissure, je me rendis compte que je n'étais pas seul ici. Trois personne semblait être en pleine conversation. Un homme qui possédait un étrange appareil sur lui, et deux femme, dont l'une semblait assez proche de la nature, vu son accoutrement. Préférant ne pas intervenir, je me pencha plus sur la fissure et commença à l'analyser. Mes courts cheveux roux volaient aux vents qui caressait aussi mon visage, honnêtement je ne pouvais pas rêver mieux comme temps aujourd'hui...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
   Munsu

avatar

~ Juge ~
~ Juge ~


● Disponibilité ● : Arrête. Tu te fais du mal à fantasmer sur moi.
Messages : 27
Date d'inscription : 14/10/2014

Feuille de Personnage
Niveau: 4
Exp:
2/5  (2/5)

MessageSujet: Re: Il était une fois l'histoire de la rencontre d'une rose, d'un fantôme, et d'un handicapé...   Mer 29 Oct - 21:52


Hey. Vous n’êtes pas d’ici, n’est-ce pas?


L’homme tourna la tête vers la jeune femme qui venait de l’aborder tout en se relevant. Elle était aussi trempée qu’un crachin pouvait le permettre. Et quelque peu dénudée, il fallait bien l’avouer. Après s’être légèrement rincé l’œil sur sa peau humide, il plongea son regard dans celui de l’inconnue. Elle n’était pas trop mal, il fallait l’avouer, mais les multiples roses qu’elle portait rendaient son accoutrement quelque peu excentrique.

«  Bien deviné. Je suppose que vous non plus. Je n’ai pas vu grand monde se balader avec des roses à même le corps par ici. Ça doit être bien sympa chez vous », commença-t-il, « ... que me voulez-vous ? »

Sando s’était levée entre-temps. Munsu lui fit signe de se calmer d’un discret geste de la main. S’il s’était montré froid, c’était bien parce qu’il avait toujours été méfiant de par le passé, tout du moins depuis le cataclysme qui détruisit Jushin. Son arrivée en ce monde ne s’était pas non plus déroulée de la façon la plus parfaite, puisque le premier élu qui avait croisé sa route s’était mis en tête de le descendre. Ce n’était, effectivement, pas vraiment ce que l’on pouvait appeler une bonne première impression. D’où sa méfiance toute justifiée envers cette étrange jeune femme.

Toutefois, tout solitaire qu’il était, il ne souhaitait pas fermer la porte à une possible discussion. Peut-être l’individu en question avait-elle des choses à lui dévoiler ? Ou peut-être pas. Munsu était cependant sûr d’une chose : il lui fallait la jauger pour savoir de quel côté il pourrait la classer. Bonne, j'm'en foutiste, tyrannique. Les élus qui avaient atterris ici n’étaient pas tous des enfants de cœur d’après ce qu’il avait cru comprendre. Toute précaution est donc bonne à prendre… Et la jeune femme semblait penser la même chose au vu de la distance qu’elle avait laissé entre eux. Au fond, la situation possédait un petit côté burlesque. Deux individus paumés au milieu de nul part et prisonniés d'un monde qui n'était pas le leur, plantés face à face comme des troncs sous la pluie, désireux d’en apprendre plus l’un sur l’autre mais pas vraiment enclins à s’approcher davantage de peur que cet étrange individu se révèle être l’antonyme de leur propre être, ou quelque autre monstre de la sorte. Oui, la situation était plutôt cocasse, il lui fallait bien l’admettre. Ne manquait plus qu’un dernier protagoniste à cette histoire pour jouer le rôle du trublion et ils pourraient peut-être en faire une mauvaise pièce de théâtre ?

Le regard de Munsu fut attiré vers le cratère l’espace d’un instant. Peut-être venait-il de trouver son homme ?
« Et il me semble qu’on est nombreux à être dans ce cas par ici… » poursuivit-il en désignant le rouquin qui se penchait dangereusement au-dessus du cratère,  de cet air nonchalant que les touristes arboraient parfois. Ce qui était certain, c’était que ses habits étaient loin d’être normaux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

~ Malfaisante ~
~ Malfaisante ~


● Disponibilité ● : Je sais pas si tu vas vouloir... Je suis un peu casse-couille.
Messages : 135
Date d'inscription : 11/10/2014

Feuille de Personnage
Niveau: 18
Exp:
3/5  (3/5)

MessageSujet: Re: Il était une fois l'histoire de la rencontre d'une rose, d'un fantôme, et d'un handicapé...   Dim 2 Nov - 23:11



Dansons... ou pas

J’la sentais mal sur ce coup, une légère impression juste assez énervante. Faut croire que j’ai pris la mauvaise décision. Bah, il est trop tard pour reculer là, ils entendirent mes mots. Alors il fallait que je me montre prudente, surtout dans une situation comme celle-ci. Ils étaient deux, cela leur offre de belles opportunités si ce sont des gens… comme moi quoi. Sait-on jamais sur qui on va tomber, surtout dans un tel univers que des personnes sont choisies pour venir peupler. Drôle d’histoire quand même. Je ne fais pas du tout confiance aux natifs d’ici. Au moins, les autres, à moins que leur vie d’antan constitue un truc tout pourri, ils partagent ma frustration; celle d’avoir été lancés ici contre leur gré. Ça représenterait un excellent sujet de conversation, un bon point de départ. M’enfin, j’aviserai selon leur réponse avant tout. Et s’ils n’étaient pas d’humeur bavarde et me fonçaient dessus comme des sauvages? Bon, à bien les regarder ça ne devait pas être leur genre, mais qu’en sais-je? La tromperie sévit partout, sans distinction. Je m’applique dans ce domaine d’ailleurs. Je dois recommencer à zéro ici. En un sens, il s’agit d’une chance à saisir!

Corromps ton nouvel entourage, blesse-les comme tu sais si bien le faire.

Il est rare que tu m’encourages ainsi. J’en déduis presque à une sorte de piège, très louche. Aussi bien t’ignorer, même si c’est parfois plus fort que moi de te répondre… Donc, autant me concentrer sur mes nouveaux amis. Ouais, je dois pratiquer mon sarcasme dans ma tête avant de laisser sortir n’importe quoi de ma bouche. Cette dernière a la fâcheuse tendance à s’ouvrir avant que je lui ai donné la permission. Bref! L’inconnu se lève et me répond, après m’avoir évidemment détaillée du regard. Elles sont là pour ça mes formes, que les autres en profitent un peu ne me gêne absolument pas. Qu’il profite, pendant que je suis là, passive. Et trempée, ce n’est pas ce qui a de plus sexy. M’enfin, encore, ça dépend des points de vue. Si c’est ça qui le botte, tant mieux pour lui. Ses propos interrompent enfin le fil incessant de pensées qui déroule dans mon esprit. Je me concentre alors là-dessus. Hum, il est direct cet homme. Ça me plait. Y a juste le vouvoiement qui me saoule.

Effectivement, je ne suis pas d’ici. Quant à ce que je vous veux, bah discuter entre personne coincée dans un monde étranger. Vous venez d’arriver? demandais-je finalement, puisqu’il faut bien que j’arrête de parler un jour.


Pendant que j’attends la réponse, je me dis qu’on doit avoir l’air débile, à limite se gueuler dessus à cause de la distance. Les vieilles habitudes ont la vie dure. Elles reviennent en force en terrain inconnu. En même temps, je veux avoir le temps nécessaire pour me mettre en garde et attaquer par surprise si besoin est. Sauf que ce n’est pas l’idéal pour la pêche aux informations… Le pire, avec ce type de personne, je dois m’en méfier davantage. Les habitants d’ici doivent être spécialement moches pour faire appel à des gens de l’extérieur. Donc ceux-ci détiennent des pouvoirs franchement plus puissants. Possible que ce duo face à moi m’éclate la gueule en deux mouvements. Comment le savoir? L’unique moyen est de déclencher l’affrontement, ce qui étrangement ne m’enchante pas actuellement. Faudrait éviter de casser la gueule à tout le monde d’office, ou que le contraire ne survienne. Loin de moi l’envie que ma réputation se ternisse à cause d’un changement de plan dans le monde. Je dois en savoir plus avant tout, pour mieux jauger.

Tu ne fais que penser à toi depuis le début, depuis ton arrivée…

…Tu parles d’une déduction. M’enfin, je n’ai pas le loisir de m’y attarder davantage, puisque l’autre repère un petit espion. Ohh, il n’ose pas s’aventurer jusqu’à nous? Comme c’est chou. Je pourrais presque ressentir de la pitié, si jamais ça m’arrivait d’en ressentir. Manque de bol, il s’agit d’une émotion que je ne connais pas. Je laisse mon regard dévier tout en prenant la peine de ne pas totalement me détourner. Pas question que je joue ma vie pour regarder un autre mec hein!

Même pas le temps de se présenter qu’il faut en accueillir un autre. Ça semble être courant ici des gens qui écoutent aux portes, déclarais-je à voix assez basse pour ne pas que l’intrus m’entende. Je repris ensuite plus fortement. Hey, descends de ton perchoir!


Moi, timide? Eh bah non. J’interpelle les gens comme ça me chante. Hum, en ce moment, il me donne foutrement envie de le faire danser avec mes rosiers. Dommage que le terrain ne s’y prête pas.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

~ Bienfaiteur ~
~ Bienfaiteur ~


● Disponibilité ● : Je suis trop fort(e) pour toi. Désolé(e)
Messages : 31
Date d'inscription : 07/10/2014

Feuille de Personnage
Niveau: 6
Exp:
2/5  (2/5)

MessageSujet: Re: Il était une fois l'histoire de la rencontre d'une rose, d'un fantôme, et d'un handicapé...   Ven 7 Nov - 17:10


    M'étais-je fait remarque d'une quelconque manière ? A priori non, mais je sentais qu'aujourd'hui, le destin ne voulait pas me laisser tranquille. Je m'étais donc assis au bord de la faille qui servait de frontière entre les deux royaumes afin de l'analyser plus en profondeur. Visiblement, la chose qui avait provoqué cette faille devait être d'une puissance impressionnante. Je serai curieux de voir qui ou quoi à provoqué cette faille. Si seulement Ishida était là, il pourrait me rédiger un exposé complet sur le sujet...

    Poussant un bref soupir, je me releva et commença à marcher autour de la faille, en prenant bien soin de me tenir à bonne distance. Je ne risquais pas grand chose, mais il suffirait d'un rien pour me faire basculer dans cette crevasse qui semblait immensément grande. C'est à ce moment précis qu'une voix féminine sembla m'interpeller. Curieux, je me tourna vers l'origine de la voix et vit qu'il s'agissait seulement de la femme à la tenue plus que bizarre. Elle semblait vraiment s'adresser à moi, mais pour quelle raison ? Je n'avais pourtant rien fait pour me faire remarquer si ?

    Tournant la tête autour de moi, je vis qu'effectivement, j'étais bien le seul ici. Mince, j'aurai peut-être dut venir à un autre moment de la journée. Je haussa les épaules en signe de lassitude, de toute façon, autant aller faire connaissance. Ce n'était pas comme si j'allais pouvoir découvrir beaucoup de choses en fixant cette faille. Fronçant soudainement les sourcils, je mis mes mains dans mes poches et me dirigea d'un pas tranquille vers les individus. Je ne pouvais m'empêcher de ressentir une légère appréhension quant à ces personnes. Peut-être était-ce mon imagination, ou mon instinct, mais quelque me disait que je n'allais pas m'entendre avec eux.

    - Que voulez-vous ? Non pas que discuter avec vous m'ennuierai, mais je ne suis pas spécialement venu pour ça.

    Mon regard s'attarda deux minutes sur l'appareil que possédait l'étrange homme, puis mon regard se porta vers les deux femmes présentes, mais sans s'attarder plus que ça. Mon père me disait souvent que je ne prêtais assez d'attention aux filles. Comme si j'avais un quelconque conseil venant d'un pervers tel que lui. Cette pensée me fit sourire intérieurement. Mon père, je suis certain qu'à ma place, il n'aurait pas hésité à faire connaissance avec ces deux femmes. Pour ma part, je ne m'étais jamais intéressé aux filles, que ce soit dans ma jeunesse, ou même mon adolescence. Peut-être à cause de mon boulot de Shinigami qui me prenait trop de temps, allez savoir.

    Quoiqu'il en soit, mon appréhension quant à ces personnes ne faisaient que grandir. Je me faisais très certainement des idées, mais je ne pouvais pas m'empêcher de me tenir sur mes gardes, après tout je me trouvais en territoire inconnu, je me devais donc de ne pas relâcher ma méfiance... A aucun moment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
   Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Il était une fois l'histoire de la rencontre d'une rose, d'un fantôme, et d'un handicapé...   


Revenir en haut Aller en bas
 

Il était une fois l'histoire de la rencontre d'une rose, d'un fantôme, et d'un handicapé...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Il était une fois... Carrefour!
» Il était une fois Sophie la girafe
» Il était une fois la légion [DVDRiP]Guerre
» « Il était une fois, l'histoire d'une ado. »
» Il était une fois, une jeune fille nommée Katharina....

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
[Multivers Mangas] Sasurai no Sekai :: 角色扮演 - Rôle play :: Royaume de Wei :: Frontière Wei/Shu-